Généralement ensoleillé

24°C

Chambly, Qc

Généralement ensoleillé
Humidité: 61%
Vent: WSW à 28.97 km/h
jeudi, 26 février 2015 09:32

Régence-Balavaud : typiquement valaisan!

C’est connu, le Valais, superbe région enserrée de tous les côtés par des chaînes de montagnes telles que les Alpes suisses, jouit d’un microclimat exceptionnel qui favorise la vigne. À l’abri de bien des précipitations, la région semi-continentale est la plus sèche du pays en plus d’être, de loin, la plus ensoleillée. Voilà qui annonce de jolis vins. En poursuivant ma tournée des vignobles Suisses du Valais, je me devais de passer par Vétroz, magnifique bourgade viticole située à quelques kilomètres de Sion. Le domaine Régence-Balavaud, où sont cultivés 6 hectares de différents cépages de la région, présente les vins de l’œnologue André Bélard.

Annie, cette Québécoise qui travaille au caveau de la maison (petit bar qui ne sert que les vins de l’endroit avec quelques bouchées) se fera un plaisir de nous faire déguster plusieurs vins de cette cave appartenant à Blanca Imboden-Mounir. Ici, il y a du choix. L’ensemble des cépages suisses dont je n’ai jamais entendu parler s’y trouve. La découverte est complète. Oui il y a la Dôle, ce vin d’assemblage assez connu, mais la plupart des produits sont vinifiés en monocépage. Les blancs : Aida-Païen (Savagnin), Johannisberg (Sylvaner), Amigne et Petite Arvine sont fidèles à l’idée que je me fais désormais des vins blancs du Valais : ILS SONT GÉANTS! Le Johannisberg est riche avec une pointe de fraîcheur. La Petite Arvine offre une explosion d’agrumes avec une finale persistante. De leur côté, les rouges, faits à base de Syrah et d’Humagne me charment. La Syrah bien épicée et l’Humagne bien animal présentent beaucoup de caractère. En ce qui concerne les moelleux à base d’Amigne de la maison et de la région, en plus d’être délicieux et reconnus, ils sont classés de manière surprenante en en fonction de leur sucre résiduel : les abeilles! Avec une abeille, le vin a moins de 8 gr/l de sucre résiduel. Deux abeilles, c’est moins de 25 gr/l et trois abeilles, c’est pour tous les vins plus riches en sucre. Information à ne pas manquer pour réussir à s’y retrouver.

 

Voilà, le temps file, mon train part pour Gryon dans le canton de Vaud dans 15 minutes. Croyant désormais tout connaître des vins suisses, je me ferai remettre à l’ordre par mon vieil ami Jérôme, aventurier alpin de son métier et grand amateur de vin de chez lui. Une autre soirée magique m’attend et il me fera plaisir de vous la raconter bientôt!

Par Guylaine Lebel