Nuageux

-1°C

Chambly, Qc

Nuageux
Humidité: 65%
Vent: W à 35.40 km/h
mardi, 09 mars 2010 06:10

Comment contrer l’intimidation?

Si votre enfant est intimidé, apprenez-lui à démontrer un air confiant. Il faut le pratiquer à présenter un langage physique confiant. Il doit se tenir droit, la tête haute, regarder devant lui et regarder les gens dans les yeux.

Il devrait utiliser un ton de voix rassuré qui surprendra l’intimidateur; être direct, honnête, rester à bonne distance de l’intimidateur; éviter tout contact physique; utiliser les « messages-en-je ». Par exemple: « Je n’aime pas et je veux que tu arrêtes ». Recherchez les capacités qui peuvent être développées chez votre enfant pour l’amener à s’affirmer devant ses pairs.

Encouragez-le à se faire de nouveaux amis en lui disant d’entrer en contact avec des élèves calmes et amicaux de la classe. Vous pouvez faire appel au soutien d’un professionnel pour développer les habiletés sociales nécessaires.  Inscrivez votre enfant à des activités sportives qui pourraient l’aider à développer une meilleure image corporelle. Inscrivez-le à des activités de groupe qui lui permettront d’améliorer ses relations interpersonnelles. Aidez-le à penser à des répliques confiantes lorsque les autres se moquent de lui. Échangez avec d’autres parents et consultez des professionnels.

Si, au contraire, votre enfant intimide les autres, il faut également agir. Il faut lui faire savoir que vous prenez la situation très au sérieux et que vous ne tolérez pas de tels comportements. Le milieu familial demeure le meilleur endroit pour enseigner de bonnes valeurs. Les parents sont des modèles pour leur enfant et leur façon d’agir au quotidien doit être conforme à ces valeurs. Enseignez à votre enfant à se soucier des autres et à les respecter. Il lui faut développer de la sensibilité face aux sentiments des autres. Il doit saisir que ses comportements d’intimidation entraînent de la souffrance. Enseignez à votre enfant à percevoir les points positifs chez les autres et à accepter les différences. Passez plus de temps avec votre enfant et contrôlez mieux ses activités. Qui sont ses amis et à quoi ils s’occupent? Comment peut-il gérer sa colère? Vous pouvez lui enseigner à identifier les signes de colère et à reprendre le contrôle sur soi. Il doit arriver à exprimer sa colère de manière plus acceptable. Votre enfant doit apprendre à obéir et à respecter les règles. Mettez des limites claires, cohérentes et stables. Il est important d’encourager votre enfant quand il se conforme aux règles, plutôt que simplement le blâmer quand il ne le fait pas. Si votre enfant transgresse les règles, des conséquences raisonnables doivent être appliquées. Une bonne collaboration avec le milieu scolaire est nécessaire afin de bien encadrer les comportements de votre enfant. Le psychologue scolaire peut également aider votre enfant.

Marie-Josée Lépine est éducatrice spécialisée, intervenante en délinquance et étudiante en adaptation scolaire au primaire. Si vous avez des questions et commentaires : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.