Nuageux

0°C

Chambly, Qc

Nuageux
Humidité: 42%
Vent: E à 17.70 km/h
mercredi, 27 octobre 2010 01:00

Difficultés de séparation d’un jeune enfant

Vous êtes-vous déjà retrouvé devant la situation où votre enfant ne veut pas vous quitter? Il pleure sans arrêt, se roule par terre, fait de grosses crises à la garderie ou à la maternelle? Vous avez de la difficulté à le quitter en partant le cœur gros? Bien entendu, il ne faut pas céder aux pleurs de l’enfant en bas âge. Quand vous amenez votre enfant à la garderie, il est important de le sécuriser, mais de le quitter aussi. Essayez d’avoir une garderie stable et de ne pas le changer de milieu constamment. Cela le rendra plus calme face à son environnement et il s’habituera plus vite aux situations.

Il est important que si votre enfant démontre un tempérament plus colérique, qu’il ait autour de lui un éducateur ou un professeur conscient de cette problématique. Ces gens doivent être chaleureux à l’écoute et fermes dans leurs consignes.
Si l’enfant est en maternelle, tentez de l’encourager à aller vers les autres. Laissez-le explorer son environnement afin qu’il devienne autonome. Si votre enfant pleure avant d’aller à l’école, il est important de ne pas tomber dans le chantage émotionnel. Ce n’est pas le moment de lui offrir des récompenses, mais plutôt de lui donner des consignes claires. Vous devez lui faire savoir quelles sont vos exigences face à l’école et lui montrer l’utilité et l’obligation d’y aller. Il existe des trucs pour valoriser les contacts avec les autres, comme le fait d’inscrire votre enfant à un camp, à une activité sportive de groupe ou, s’il est très petit, de l’envoyer à une garderie une fois par semaine pour jouer avec des amis.
N’oubliez pas aussi de faire des retours sur les situations de colère ou de tristesse si votre enfant est en maternelle. Il faut parler, discuter et le conseiller. Si votre enfant persiste à faire ses colères, il est possible que vous vous sentiez désemparé. Vous devez quitter quand même l’endroit et l’enfant cessera progressivement ces comportements. Quand ils sont très petits, c’est un phénomène normal de détachement et de la peur de l’étranger, mais ce phénomène se résorbe avec l’âge. Il existe bien entendu des raisons qui pourraient expliquer ses pleurs interminables, dont l’attachement très serré envers sa mère. Il y a aussi les situations moins familières qui leur apportent une anxiété et une méconnaissance. Ces comportements peuvent provenir de séparations répétitives, de déménagements constants, d’un manque émotionnel, d’un milieu peu sécurisant, d’éducateurs peu attentifs, d’une instabilité dans les relations, de la mort d’un proche, d’une routine instable ou encore de la naissance d’un autre enfant dans la famille. Il va de soi que pour obtenir ce qu’il désire, l’enfant est bien capable de manipuler sa mère qui lui sert aussi à calmer ses angoisses et gérer ses émotions. Il faut lui montrer une autre manière de vivre ses émotions comme lui expliquer la consigne fermement et lui dire qu’on ne le quitte pas et qu’on l’aime aussi. Il ne faut jamais douter de son rôle parental. 


Marie-Josée Lépine
www.millemerveilles.com