Généralement nuageux

6°C

Chambly, Qc

Généralement nuageux
Humidité: 62%
Vent: SSW à 22.53 km/h
vendredi, 19 juin 2015 08:17

L’anxiété des examens et la fin d’année scolaire

Les examens scolaires et le stress de la fin d’année sont souvent palpables pour les enfants. Il est nécessaire de rappeler à l’enfant que nous faisons notre possible pour réussir et que l’ école est aussi un milieu de vie harmonieux où on apprend à vivre ensemble et à notre rythme. N’oubliez pas, la jeunesse c’est aussi fait pour s’amuser et on grandit avec les expériences.

Les examens, les évaluations, les bulletins peuvent amener des inquiétudes et de l’anxiété de performance. Les enfants peuvent toutefois y porter un regard différent. Évidemment, ces examens marquent le passage à un autre cycle.

Souvent en cours d’année, les enseignants remettent des petites évaluations et préparent les élèves aux savoirs et compétences liées à la progression des apprentissages. Refaites ces exercices avec eux bien avant les examens. Prenez votre temps. Ne bousculez rien pour ne pas épuiser votre enfant. Révisez un peu chaque soir ou les matins de fin de semaine. Ayez recours à une aide extérieure ou une orthopédagogue pour pratiquer quelques notions plus difficiles et relever des défis.

De plus, l’enfant doit bien manger, bien dormir et avoir une période d’activités physique favorisant le bien-être. Il faut toujours renforcer les bons coups et limiter la pression. Réduisez les critiques sur ce qu’il ne réussit pas en lui disant d’y aller à son rythme. Dites-lui qu’il est bon et capable avec de la pratique.

Remettez-lui des petits messages dans sa boite à lunch chaque jour avant la fin des classes pour l’encourager. Offrez-lui des petits certificats de courage et d’estime de soi qu’on peut retrouver sur le site millemerveilles.com. Il verra la réussite d’un autre œil et découvrira qu’il a de belles capacités.

Rien ne sert de s’inquiéter à leur place ou d’augmenter l’anxiété de performance. Prenez le temps de vous détendre aussi. Lors d’une journée d’examen, manger un bon déjeuner pour favoriser la mémoire et améliorer l’humeur. Après les examens, sortez en plein air et amusez-vous!

Il est préférable d’éviter de surprotéger votre enfant, cela ne va qu’augmenter son besoin d’avoir un adulte pour affronter les obstacles, tolérer les difficultés et à devenir indépendant. Laissez- le se faire confiance et aidez-le à surmonter les embuches par lui-même. N’essayez surtout pas de tout contrôler ce qu’il fait, ce qu’il doit faire ou doit dire.Le mieux est de l’encourager à faire de son mieux comme il le peut. C’est la clé de la réussite et des apprentissages positifs à mon avis.

Inviter- le à nommer ses bons coups, sa fierté du jour, ce qu’il ressent face à une difficulté. Soyez un modèle pour lui. Il est favorable d’avoir des objectifs réalistes selon son niveau, l’âge et les besoins du jeune.

Si votre enfant n’en peut plus durant une période de révision, lâchez prise et reprenez plus tard dans un moment adéquat. Vous pouvez lui apprendre à bien respirer, à se détendre et à se rappeler de ses réussites en cours d’année.

Rappelez-vous qu’il ne faut pas dramatiser à cause d’une seule mauvaise note ou d’une erreur. De plus, être trop perfectionniste envers votre enfant, ne fait qu’augmenter le stress et la mauvaise concentration. Il se culpabilisera devant une erreur, il sera déçu de lui-même, aura peur de décevoir et cela diminuera son estime de soi.

Tolérez les erreurs. C’est ainsi que l’on apprend et que l’on se corrige. Accordez de l’importance à ce qui est important et non pas aux détails superflus de la réussite. Chacun réussit à sa façon au meilleur de soi, selon sa personnalité et ses moyens. 

Marie-Josée Lépine

Enseignante en adaptation scolaire primaire

Éducatrice spécialisée et intervenante

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., www.millemerveilles.com