Clair

20°C

Chambly, Qc

Clair
Humidité: 97%
Vent: SW à 11.27 km/h
mardi, 21 septembre 2010 01:00

L’intégration en classe d’un élève à besoins particuliers

Au Québec, la politique de l’adaptation scolaire et la loi sur l’instruction publique favorisent l’organisation des services éducatifs afin d’assurer une intégration harmonieuse des enfants en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage. Bien sûr, chaque école doit aider l’élève à réussir en adaptant ses façons de faire aux capacités du jeune selon les ressources. 

En tant que parents, vous pouvez vous informer sur les classes spécialisées offertes dans différentes écoles, regroupant ses élèves sous différentes appellations, comme les classes de communication (troubles spécifiques du langage); classes pour les élèves présentant des retards d’apprentissage; classes pour déficience intellectuelle moyenne; classes de langage (dysphasie sévère); classes des troubles envahissants du développement (TED), classes kangourou, etc. 
Il faut cibler les besoins de l’enfant pour établir un plan d’intervention personnalisé qui lui permettra d’atteindre ses objectifs d’insertion en classe ordinaire. La mise en place de l’accompagnement nécessaire, l’évaluation en équipe multidisciplinaire et l’élaboration d’un PIA personnalisé est nécessaire.   De plus, les suivis et les ajustements en cours d’année scolaire sont importants.  Voici des trucs pour favoriser l’intégration: l’enseignement en petits groupes, présence d’un éducateur spécialisé en classe, adaptation des stratégies et des programmes, matériel adapté et de manipulation, mise en place d’un environnement physique adapté, préparer l’accueil en classe, prendre des notes sur l’évolution de l’enfant, axer les interventions selon le rythme de l’enfant, placer l’élève en avant de la classe et avec un pair aidant, avoir des pictogrammes visuels pour faciliter le repérage spatio-temporel, différencier ses méthodes d’enseignement, diminuer les distractions en classe, faire des activités d’habiletés sociales et faire un bilan de fin d’année et transférer les dossiers à la nouvelle école s’il y a lieu afin de mobiliser la continuité des actions. La collaboration des parents à tout plan d’intervention est essentielle.
Les bibliothèques universitaires ou les didacthèques de votre région vous offrent une panoplie de matériels très aidants pour favoriser les apprentissages et les transferts. 
Il faut garder en tête que chaque enfant a le droit à la scolarisation et à la réussite scolaire en lui permettant de vivre des succès et en mobilisant les ressources pour les professeurs ainsi que pour les parents.

Marie-Josée Lépine
Finissante en adaptation scolaire primaire
Éducatrice spécialisée et intervenante en délinquance.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  
www.millemerveilles.com