Partiellement nuageux

28°C

Chambly, Qc

Partiellement nuageux
Humidité: 68%
Vent: W à 17.70 km/h
jeudi, 07 mai 2015 00:00

L’orthopédagogie l’été… une bonne idée !

Lorsqu’on se fait une blessure physique, on continuera la réadaptation tant que cette blessure n’est pas guérie, n’est-ce pas ? Pourquoi en serait-il donc autrement pour des difficultés scolaires ou un trouble d’apprentissage ? Plusieurs parents me posent la question à savoir si les suivis devraient être poursuivis à l’été. La réponse est OUI ! Je vous donne ici les principales raisons pour continuer ou entreprendre un suivi en orthopédagogie pendant l’été.

Reposé

Lorsque votre enfant reçoit de l’aide privée pendant l’année scolaire, celle-ci se produit souvent après les heures d’école ou pendant la fin de semaine, en ajout à un horaire déjà bien chargé. Pendant l’été, votre enfant est en vacances et il a donc beaucoup de temps pour se reposer et se changer les idées. C’est la période idéale pour 1 à 2 heures de rééducation par semaine. En ajout au fait que l’apprentissage est fait par le jeu, votre enfant ne réalise même pas qu’il est en train de travailler !

Apprentissage par le jeu

En effet, la majeure partie des séances de rééducation orthopédagogique sont basées sur un apprentissage par le jeu. C’est la meilleure façon d’apprendre pour les enfants et la plus amusante ! Ainsi, même si c’est l’été, par expérience, les enfants aiment leur rencontre et ne voient pas le temps passer. C’est une excellente expérience d’apprentissage pour eux.

Disponibilités de jour

Étant donné que votre enfant n’est pas à l’école, il est donc possible de le rencontrer pendant la journée, pendant la période où il est le plus attentif. Même si vous travaillez durant le jour, il est possible de conclure certaines ententes avec les camps de jour et de rencontrer votre enfant sur place ! Si vous habitez Chambly, il est donc possible, avec une entente préalable, de faire suivre votre enfant au camp de jour de la ville.

Prêt pour la rentrée

Vous vous souvenez ? C’est le même principe qu’une blessure. Si on arrête les traitements, on doit tout reprendre du début et la charge de travail sera d’autant plus grande. Deux mois de vacances, c’est long. Pour les petits trésors qui sont en difficulté, effectuer un suivi en orthopédagogie pendant l’été leur permettra d’entreprendre la nouvelle année scolaire du bon pied. Il arrive trop souvent qu’en septembre, tout soit à recommencer si le suivi n’a pas été constant. Alors l’orthopédagogie l’été ? Une bonne idée !

Mylène Bessette, B. Éd.

450-447-8352, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.