Nuageux

2°C

Chambly, Qc

Nuageux
Humidité: 87%
Vent: SW à 17.70 km/h
jeudi, 05 février 2015 05:44

L’orthopédagogue ou le département des miracles

Ils s’appellent Jade, Maxime, Sarah, William, Alexis et j’en passe. Tous, ils sont passés par mon bureau. Tous, ils ont ou avaient des difficultés ou un trouble d’apprentissage. Parce que tous sont différents, il faut s’adapter à chacun. Il faut non seulement s’adapter, mais adapter le matériel. C’est ça une orthopédagogue. Une reine de l’adaptation.

C’est souvent aussi le département des petits ou des grands miracles. C’est une personne dévouée qui travaillera d’arrache-pied afin que votre petit (ou grand) trésor puisse s’améliorer, évoluer, grandir et s’épanouir. Une orthopédagogue, c’est une spécialiste de la rééducation des difficultés et des troubles d’apprentissage. Elle peut aider les enfants de tous âges à franchir avec dignité les différents obstacles scolaires auxquels ils font face. Que ce soit des difficultés dans les matières du français ou des mathématiques, des difficultés d’organisation, de concentration, de motivation ou bien des problèmes reliés à un trouble d’apprentissage, l’orthopédagogue est la spécialiste.

 

L’orthopédagogue est aussi un département des miracles. Plusieurs orthopédagogues extraordinaires œuvrent dans les écoles de notre région, souvent avec des moyens bien limités. Plusieurs enfants en difficultés se retrouvent avec une aide minime ou parfois absente en raison du manque de budget attribué aux écoles ou aux enfants en difficulté.

Couper dans le budget de l’éducation, c’est donc couper dans l’avenir des enfants. C’est les empêcher d’avoir accès à des adaptations qui leur permettraient de réussir et d’avancer. C’est réduire leurs rêves et leurs possibilités.

Mais le vent d’austérité qui souffle sur le Québec en ce moment ne sera pas le sujet de mes chroniques, car je souhaite plutôt vous aider, vous, parents à prendre le relais à la maison afin d’aider votre enfant au mieux de vos connaissances et de vos compétences.

Il est difficile de faire progresser un enfant adéquatement sans le soutien des parents, car une heure ou deux par semaine de rééducation ne sont souvent pas suffisantes pour rééduquer efficacement et rapidement des difficultés ou un trouble d’apprentissage. Vous devenez donc le bras droit des intervenants scolaires. Je vous entends souvent me dire que vous manquez de stratégies, d’idées et de connaissances afin de venir à la rescousse de vos jeunes de façon efficace. Je tenterai donc, par ces chroniques, de vous donner des connaissances ainsi que des trucs et des stratégies afin que vous deveniez confiants à venir en aide à votre enfant!

Je veux vous entendre et vous lire, n’hésitez pas à m’écrire vos questions et commentaires!

Mylène Bessette, B. Éd.

450-447-8352

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.