SP_WEATHER_BREEZY

8°C

Chambly, Qc

SP_WEATHER_BREEZY
Humidité: 45%
Vent: S à 40.23 km/h
mardi, 14 septembre 2010 01:00

La motivation scolaire

La  motivation trouve sa source dans les perceptions qu’un enfant a de lui-même et qui l’amène à s’engager dans une activité scolaire et de persévérer dans son accomplissement. Elle est intimement liée à l’estime de soi. Les performances académiques influencent l’estime de soi scolaire qu’un élève porte sur lui-même.

La qualité de la relation parent-enfant a des conséquences directes sur l’estime de soi. Les souvenirs des succès de l’enfant ne lui viennent que si l’adulte les a soulignés au fil du temps. L’enfant doit être conscient de ses habiletés pour accroître sa motivation. La motivation, l’engagement et la persévérance dans une activité et le sentiment d’efficacité et de fierté sont étroitement reliés. Ce dernier doit être conscient qu’il est capable de réussir. Devant une difficulté ou une réussite, l’enfant doit percevoir un sentiment d’efficacité et de fierté et celui-ci se transforme en une estime de soi positive. La motivation est aussi intrinsèque (il s’engage par lui-même dans une tâche par plaisir) et extrinsèque (il s’engage dans une tâche afin d’obtenir une gratification externe).
Souvent les élèves en difficulté se découragent facilement avant même d’avoir débuté un travail. Ils manquent de confiance en eux et ils ont de la difficulté à nommer leurs forces et leurs faiblesses. Ils sont souvent insécures face à leur environnement et à leurs relations sociales. Ils réagissent avec peu de confiance face aux défis et aux problèmes. Ils se fixent difficilement des buts et leur motivation est faible.
Voici quelques moyens pour favoriser le développement d’une estime de soi positive : renforcez l’effort comme moyen de réussite; communiquez vos attentes de manière réaliste;  respectez ses limites et ses capacités intrinsèques; encouragez-le à s’ouvrir aux opinions des autres; valorisez les attitudes de courage et de ténacité face à une tâche; responsabilisez l’enfant à prendre des initiatives; ayez une présence chaleureuse; appliquez des règles sécurisantes, mais claires; appliquez des conséquences logiques, mais constantes; trouvez avec lui des moyens de gérer ses conflits; développez son autonomie; acceptez ses erreurs; donnez de la valeur aux matières scolaires; favoriser le désir d’apprendre;  informez-le à quoi servent les études; aidez-le à se fixer des buts à court, moyen ou long terme et finalement, valorisez l’apprentissage plus que la performance.

Marie-Josée Lépine est intervenante en délinquance, éducatrice spécialisée et
finissante en adaptation scolaire primaire

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.