Clair

10°C

Chambly, Qc

Clair
Humidité: 62%
Vent: WSW à 22.53 km/h
mardi, 15 juin 2010 17:13

Pourquoi et comment aider mon enfant anxieux et isolé au préscolaire?

Les enfants isolés anxieux sollicitent peu d’interactions avec leurs pairs,  jouent seuls à l’écart du groupe et semblent timides ou introvertis. Ils ont moins d’interactions avec leurs pairs, ils établissent moins de contacts visuels avec les pairs,  ils ne prennent pas d’initiatives,  ils vivent des échecs dans leurs tentatives d’interaction et ils sont obéissants.

Au préscolaire,  les enfants isolés sont peu sollicités et même ignorés, mais pas activement rejetés par les autres.  Les autres enfants ignorent leurs interactions avec eux. Par contre, les enfants prosociaux sont davantage ouverts à jouer avec les enfants isolés lorsqu’on leur propose. Pour aider un enfant isolé anxieux, on doit le soutenir pour faire des demandes aux autres, lui offrir des moyens pour obtenir l’attention d’un ami, l’aider à proposer ses idées aux autres, lui faire prendre des initiatives et l’aider à exprimer des refus.
Les attitudes parentales qui favorisent l’anxiété sont la transmission de l’anxiété parentale, le surcontrôle ou les comportements intrusifs du parent, un mélange de contrôle excessif et de négligence, une non-disponibilité émotionnelle ou le rejet de la part du parent.
Le parent qui surprotège son enfant va induire et renforcer la croyance de l’enfant selon laquelle le monde est dangereux et qu’il doit le craindre. Il renforce les stratégies d’évitement de l’enfant plutôt que de l’outiller à faire face à certaines situations. Il coupe son enfant d’expériences et d’opportunités développementales et il renforce la croyance de l’enfant selon laquelle il a besoin de l’aide de son parent pour se sentir en sécurité.
Si l’enfant reste isolé au préscolaire, on observera des difficultés dans les habiletés sociales au primaire, ils seront peu populaires, ils peuvent devenir des cibles d’intimidation pour les autres et ils peuvent développer des troubles anxieux adultes.
Pour favoriser l’amélioration de ces difficultés, le parent doit offrir plus de soutien à son enfant durant une tâche ou durant des événements sociaux, avoir des sentiments positifs à l’égard de son enfant et lui donner confiance. Le milieu familial influe aussi, la famille doit être organisée, stimulante, donner des réponses aux besoins des enfants et avoir un niveau de stress ou de performance moins élevé.