Averses de neige

-6°C

Chambly, Qc

Averses de neige
Humidité: 83%
Vent: NNW à 30.58 km/h
mercredi, 15 août 2018 15:24

Le ministère de l'Éducation refuse l'agrandissement de l'école secondaire de Chambly

Le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) a informé la Commission scolaire des Patriotes (CSP) que ses deux projets d'agrandissement d'école pour Chambly demandés en avril dernier n'ont pas été retenus dans le cadre du Plan québécois des infrastructures (PQI) 2018-2028. Les deux projets de la CSP consistent à agrandir l'école secondaire de Chambly ainsi que l'école primaire De Salaberry.

La présidente du Conseil des commissaires, Hélène Roberge, est extrêmement déçue de ce refus. « C'est toute une déception parce que notre demande repose sur une analyse détaillée et fait la démonstration hors de tout doute que le besoin d'espace des élèves de Chambly et Carignan est réel et important. Les résultats de cette analyse démontrent notamment qu'il manquera jusqu'à 20 locaux au primaire dans ce secteur au cours des cinq prochaines années. »
Rappelons que les données du ministère, reçues le 8 mars 2018, prévoient pour 2018-2019 une augmentation de 510 élèves au secondaire pour l'ensemble du territoire de la CSP. De ce nombre, 127 (25 %) proviendront de Chambly et Carignan, un secteur qui présente une importante densité urbaine en développement. Cette croissance démographique au secondaire se poursuivra sur une période de six années pour atteindre 2 279 élèves de plus sur l'ensemble du territoire de la CSP en 2023-2024.
Analyse de tout le territoire
La CSP analyse présentement l'évolution du nombre d'élèves dans tous les secteurs de son territoire, dont Chambly et Carignan. Cette analyse fera l'objet de discussions lors de la séance du Conseil des commissaires qui se tiendra le 4 septembre prochain. Les commissaires décideront alors quels seront les projets de construction et d'agrandissement d'école que la CSP présentera au MEES pour le prochain PQI 2019-2029.
« Ce refus n'est pas une fin en soi. Nous sommes déterminés plus que jamais à poursuivre nos représentations auprès du gouvernement afin d'obtenir l'autorisation et le financement nécessaires pour répondre aux besoins de nos élèves. Nous avons mené à terme et avec succès pas moins de onze projets de construction et d'agrandissement d'écoles depuis 2010 et nous allons poursuivre nos actions en ce sens », a affirmé la présidente de la CSP.