Partiellement nuageux

17°C

Chambly, Qc

Partiellement nuageux
Humidité: 92%
Vent: W à 28.97 km/h
jeudi, 18 février 2010 19:00

Frais de cartes de crédit: les commerçants demandent l’aide du député Lessard

Plus de 30 commerçants et représentants d’associations de commerçants de Chambly-Borduas ont fait appel au député fédéral, Yves Lessard, pour le saisir de l’urgence d’intervenir face à l’augmentation faramineuse des coûts liés au système de paiement par carte de crédit et de débit.«Je comprends leur situation, en un an seulement, ils ont vu leur facture grimper de 10% en moyenne. Cette augmentation a par conséquent des répercussions sur le prix des biens et services offerts à la population », a souligné Yves Lessard. Il y a plus d’un an, maintenant, que le Bloc Québécois fait pression pour changer les règles qui permettent tous ces excès. Suite à des discussions avec le Conseil québécois du commerce de détail, le Bloc Québécois a fait adopter une motion, le 2 avril 2009, au Comité des finances portant spécifiquement sur cet enjeu. La motion demande à ce que le Comité des finances entreprenne une étude concernant les systèmes de cartes de débit et de crédit imposés au Canada, se composant d’un maximum de six (6) rencontres pour examiner les frais de transaction imposés aux commerçants; les changements proposés aux frais d’échange de cartes de crédit et du système de paiement de débit; et que le comité fasse rapport à la Chambre de ses observations et recommandations.

« L’objectif de cette étude est évidemment d’éviter que les grandes compagnies de cartes de crédit ne profitent de leur position dominante pour imposer des frais injustifiés. Malheureusement, la prorogation du Parlement a mis fin aux travaux du Comité des finances, annulant du même coup cette étude », a expliqué le député. « Nous comptons redéposer une motion au début de la prochaine session parlementaire afin que le comité puisse enfin étudier la question et formuler les recommandations adéquates au gouvernement. »
Yves Lessard rappelle que le 19 novembre dernier, suite aux pressions du Bloc Québécois, le gouvernement a déposé un code de conduite volontaire à l’intention de l’industrie des cartes de crédit et de débit.