Généralement nuageux

-3°C

Chambly, Qc

Généralement nuageux
Humidité: 56%
Vent: WSW à 17.70 km/h
vendredi, 17 janvier 2014 15:30

InterFORCES utilise la force des dragons!

Le Marievillois Michel Ouellet se forge présentement une réputation et une place de choix dans les domaines des ressources humaines de grandes entreprises et de municipalités. Non seulement sa personnalité l’aide à se démarquer, mais sa solution informatique est en train de révolutionner la pratique. InterFORCES, seule solution de gestion des ressources humaines à offrir une réponse d’affaires parfaitement intégrée, pourrait bien devenir un outil incontournable dans ces industries. Portrait d’un visionnaire que rien ne semble vouloir arrêter.

Michel Ouellet aurait pu continuer à se tailler une place de choix en entreprise privée avant de se lancer en affaire en 1998. À cette époque, il a déjà un curriculum vitae bien rempli. La prestigieuse agence de publicité montréalaise Cossette ainsi que les banques CIBC et Laurentienne l’ont vu occuper des postes tels qu’administrateur publicitaire, directeur au développement commercial et conseiller en développement stratégique. Fort de son expérience et aillant évalué toute l’ampleur des besoins en développement du capital humain, il quitte l’entreprise privée en 1998 et lance  Banks & Mackenzie qui deviendra un leader en matière de développement organisationnel. « Quand on fait partie d’une grande entreprise, il devient difficile de développer sa créativité. C’est pourquoi je suis parti à mon compte », explique l’homme d’affaires.

Au fil des ans, le service-conseil de Banks & Mackenzie est de plus en plus sollicité par des sociétés minières, forestières et les municipalités. « Je remarquais toutefois que quand nous quittions l’entreprise après notre mandat de service-conseil, les gestionnaires n’avaient pas d’outils sur lesquels s’appuyer. Le développement d’une solution intégrée et simple allait devenir la prochaine étape » indique-t-il. En 2013, Michel Ouellet fonde, après d’importants investissements en recherche et développement (plus de 200 000$), Solutions organisationnelles InterFORCES. « Durant 5 ans, j’ai proposé des modules en circuits fermés à ma clientèle. Depuis 2013, l’outil est complètement interactif  et permet une gestion parfaitement intégrée du développement du capital humain et de la gestion des mécanismes de prévention mis en application au sein d’organisations et de villes ».   Des municipalités telles Repentigny, Saint-Jean-sur-Richelieu, Dollard-des-Ormeaux, Dorval, Magog et Pointe-Claire ont choisi d’utiliser le logiciel inventé par Michel Ouellet. Dans le secteur privé, RÉSOLU, Osisko et ArcelorMittal font partie des prestigieux clients qui ont choisi de faire confiance à l’entreprise marievilloise.

Qu’est-ce que c’est?

La solution InterFORCES est une série de modules qui communiquent entre eux et qui offrent des outils intégrés aux gestionnaires. À titre d’exemple, un module est destiné à la gestion de la formation des employés. Un autre module gère les assignations. « Puisque ces deux modules sont conçus pour offrir des solutions intégrées, le gestionnaire sait quels employés possèdent la formation requise pour la réalisation d’un travail ou quelle formation il devra offrir aux employés pour que l’assignation soit conforme et efficace » explique-t-il, ajoutant que toute cette information est consignée à l’intérieur des puissants serveurs de l’entreprise.

De plus, la solution InterFORCES, qui demande un investissement annuel minime, fait sauver beaucoup d’argent aux municipalités et aux grandes entreprises. Quand on sait que les baby-boomers partent actuellement massivement à la retraite, les corporations et organisations doivent être en mesure d’intégrer rapidement de nouveaux gestionnaires. « Entre autres, notre solution permet d’encadrer l’ensemble du travail d’une personne responsable des ressources humaines. Nous augmentons la vitesse de la courbe d’apprentissage de cette personne 3 fois plus rapidement que si elle était laissée à elle-même. Cela se traduit par des économies pour l’employeur », ajoute-t-il.

Mais le plus significatif demeure le fait que certains clients déploraient régulièrement des décès dans le cadre de leurs opérations.  En combinant la gestion de la formation, des plans de développement individuels axés sur la santé et la sécurité ainsi qu’un accès interactif avec les procédures d’opération, Michel Ouellet a été en mesure de mettre fin à une série de mortalités en réduisant le nombre d’accidents et en responsabilisant tous les acteurs de l’organisation, maintenant ainsi un taux réduit depuis plus de 5 ans déjà.  Des résultats qui donnent un sens humain au développement de la solution InterFORCES.

Travailler avec un dragon

Depuis son passage, en mai 2013, à la populaire émission de télévision Dans l’œil du dragon, Michel Ouellet vit une expérience qui le transforme. Lors du tournage, trois dragons, François Lambert, Serge Beauchemin et Alexandre Taillefer, ont choisi d’investir dans l’aventure du Marievillois. « Je vois votre produit comme une très grande opportunité. La gestion des ressources humaines est un problème que j’ai rencontré dans toutes les entreprises dans lesquelles j’ai investi » s’est exclamé le dragon Alexandre Taillefer avant d’accepter d’investir.  Ces hommes d’affaires, reconnus pour leur spectaculaire réussite, possèdent désormais 35% d’InterFORCES. « Si vous sentiez la force de la poussée d’adrénaline que l’on reçoit quand les dragons décident, directement sur le plateau, d’accepter votre proposition de partenariat et de vous faire confiance. On ressent alors une grande énergie et une importante motivation ».  Michel Ouellet considère avoir fait une bonne affaire : « Il faut comprendre à quel point on grandit à côtoyer ce genre de personnes. Ils m’ont vraiment aidé à passer à un autre stade. Je suis très heureux de pouvoir travailler avec eux » explique-t-il. « Quand on veut dépasser notre niveau de confiance, on est rarement encouragé par notre milieu. Ces gens sont des modèles de qui il faut s’inspirer » ajoute-t-il.

 

Il faut noter également que M. Ouellet a développé une excellente complicité avec Serge Beauchemin qui est celui des trois dragons qui représente les investisseurs. « Il s’est vraiment donné personnellement à ce projet dont il est passionné.  Il n’est pas le genre d’investisseur à faire un chèque et à regarder les choses aller. Il est présent, il s’intéresse et il participe. Jusqu’à maintenant, nous nous sommes rencontrés une bonne vingtaine de fois. » ajoute-t-il. Pour faire affaires avec des dragons, il faut être prêt à travailler et à faire ses devoirs. « Quand j’ai fait ma présentation à cette émission, je voulais passer du stade travailleur autonome confortable à développeur d’une entreprise prospère. Ces gens savent comment aller à la prochaine étape » indique l’homme d’affaires.

Depuis des mois, Michel Ouellet travaille activement à un plan et à un modèle d’affaires. D’importants projets de développement sont en chantier. La discrétion est toutefois de mise pour ce développeur qui voit grand.

Si on en croit les commentaires qu’il a reçus des dragons lors de son passage à l’émission, le potentiel de développement de ce type d’entreprise est infini. Avec l’argent et l’expertise injectée au sein de cette entreprise remplie de promesses, il est permis de croire que tout est désormais possible pour Michel Ouellet. Peut-être deviendra-t-il un dragon lui aussi?

Guylaine Lebel

Source: inspiremag.ca