Clair

16°C

Chambly, Qc

Clair
Humidité: 87%
Vent: SSW à 6.44 km/h
vendredi, 13 avril 2012 10:41

Plumes et Pinceaux : entrer en mode « croissance », un art à maîtriser!

Vouloir faire évoluer son entreprise. Voilà une situation devant laquelle bon nombre d’entrepreneurs se retrouvent après un certain temps à la barre de leur projet. Même si tout se déroule bien, il arrive un moment où les créateurs en eux ont envie de relever de nouveaux défis. La croissance est une étape des plus importantes pour une entreprise. Elle mérite qu’on y mette le temps et tous les efforts afin de faire progresser nos projets comme nous l’entendons. Chantal Reichel, présidente-fondatrice des Publications Plumes et Pinceaux de Marieville, en sait quelque chose.

 

Elle a décidé de prendre son destin entrepreneurial en main. Sa recette? Une réflexion en profondeur et une analyse minutieuse de sa corporation. C’est avec l’aide d’un mentor qu’elle se penche désormais sur les nouvelles orientations que prendra son entreprise qui a vu le jour en 1996.

Promouvoir les artistes québécois

Tout a commencé dans les années 90 alors que Chantal Reichel, journaliste et écrivaine, se passionne pour le monde des arts visuels et pour la littérature. Chaque année, l’artiste crée, pour elle-même, un agenda qu’elle agrémente des photos des œuvres qu’elle aime ainsi que des pensées qui l’inspirent. C’est à ce moment qu’elle décide de promouvoir le talent des artistes peintres, sculpteurs et écrivains du Québec pour qui elle a le plus grand respect. Elle se lance alors en affaires. C’est alors que voit le jour le magnifique Agenda livre d’art Plumes et Pinceaux. Le concept est simple et tellement efficace! Afin de diffuser le talent québécois, l’agenda regroupe, chaque année depuis 14 ans, une multitude d’œuvres d’art en plus de textes poétiques de grande qualité. La publication jouit d’une excellente renommée à travers la province. L’entreprise produit annuellement plus de 5 000 exemplaires de l’agenda qui est distribué dans plus de 325 points de vente à travers toutes les régions du Québec. Au fil des ans, d’autres produits ont été lancés par la femme d’affaires. Depuis 2012, Ma galerie de poche, inspirée de l’agenda, propose aux consommateurs une autre façon de mieux connaître les artistes en arts visuels ainsi que les écrivains : une publication plus petite (5 X 7) que l’on peut transporter partout avec soi. Regardant toujours dans la même direction, Chantal Reichel propose également à ses clients Les carnets complices, un ouvrage plus personnel qui regroupe de nombreuses œuvres d’artistes et qui permet au client de prendre des notes en s’inspirant du magnifique travail effectué par les créateurs.

En fait, les choses se déroulent plutôt rondement pour Les Publications Plumes et Pinceaux. La promotrice apprécie cette chance, mais croit qu’il est temps qu’elle assure la pérennité de son entreprise en prenant un peu de recul. Il faut dire que la femme travaille à temps complet dans la corporation. « Je me suis créé un superbe emploi. J’adore ce que je fais. Le problème est que je suis tellement occupée que je ne peux pas toujours prendre le temps de me pencher sur le développement », affirme-t-elle. Chantal Reichel n’est pas la seule entrepreneure à vivre ce genre de situation. Elle veut désormais que l’entreprise puisse évoluer en embauchant des personnes efficaces qui pourraient assurer le bon fonctionnement et la continuité de la compagnie. «J’aimerais que Les Publications Plumes et Pinceaux me survivent, qu’il existe une relève. Il est important, en tant que promotrice d’avoir une vision».

Le mentorat pour la croissance

Désireuse de toujours aller de l’avant, Madame Reichel s’adresse alors au CLD au Coeur de la Montérégie afin de pouvoir profiter du service de mentorat pour entrepreneurs offert. Les « entremetteurs » ne se posent pas la question très longtemps, ils savent exactement qui est la bonne personne pour accompagner la dame : Monsieur Jacques Varin. Non seulement l’ancien directeur des ressources humaines de la compagnie Infasco de Marieville en connaît long sur la sélection de personnel, mais il est un véritable passionné collectionneur d’œuvres d’art. De plus, il connaît bien l’Agenda Plumes et Pinceaux, un produit qu’il adore.

Depuis quelques mois, la mentorée et le mentor explorent des pistes de solution. « Il est intelligent. Il a la tête pleine d’idées. Nous échangeons énormément. Ce domaine l’intéresse vraiment. Nous nous rejoignons sur beaucoup de points. De plus, il m’offre un regard extérieur sur mon entreprise. Nos rencontres m’amènent à me questionner, à évoluer », explique-t-elle.

De son côté, Jacques Varin est heureux de pouvoir participer à un projet qui l’intéresse grandement, mais au-delà de son intérêt pour les arts, le mentor sait ce que représente le défi de la croissance pour une entreprise. « On pense souvent aux mentors quand vient le temps de lancer une entreprise. Toutefois, le même type de questionnement et les mêmes craintes peuvent survenir quand l’entrepreneur arrive à l’étape de la croissance. Mon rôle n’est pas tellement différent de celui que j’exerce auprès de ceux qui sont en démarrage », explique-t-il. Les deux collaborateurs se rencontrent depuis l’automne dernier et comptent bien poursuivre cette relation professionnelle le temps qu’il faudra pour que l’entreprise atteigne ses objectifs.

Chantal Reichel a bien l’intention d’aller au bout de son projet de développement. Non seulement ses capacités d’entrepreneure font d’elle la candidate idéale à la réalisation de sa vision, mais elle a trouvé sur son chemin un allié de taille. Les arts existent depuis la nuit des temps et existeront encore longtemps. L’avenir est prometteur pour cette amoureuse des arts visuels et des mots. Voilà une bonne nouvelle pour la communauté artistique québécoise!

Guylaine Lebel pour inspiremag.ca