SP_WEATHER_BREEZY

8°C

Chambly, Qc

SP_WEATHER_BREEZY
Humidité: 45%
Vent: S à 40.23 km/h
mercredi, 28 janvier 2009 19:00

Quand les dépenses augmentent plus vite que les revenus…

La quote-part municipale d’une ville comme Richelieu dans divers regroupements régionaux de services lui ampute plusieurs centaines de milliers de dollars chaque année. Comment espérer la réalisation de projets d’envergure dans ce contexte précaire ?
L’augmentation de 1,63 % des revenus à Richelieu pour l’année 2009, principalement due aux nouvelles constructions, n’arrivera pas à combler la hausse de 5,43 % des dépenses. C’est la raison pour laquelle le maire Jacques Ladouceur a annoncé l’augmentation du compte de taxes des Richelois il y a quelques semaines. En plus d’avoir à gérer avec les coûts d’énergie et le prix de l’essence, la municipalité doit prévoir une large partie de son budget pour le paiement de ses quotes-parts. Ainsi, selon la liste des contrats accordés par la Ville de Richelieu d’octobre 2007 à septembre 2008, un montant de 716 807 $ est accordé à la quote-part de la Régie inter-municipale de police Richelieu-Saint-Laurent. Pour le CIT Chambly-Richelieu-Carignan, on parle de 46 655 $, tandis que la Ville débourse 30 623 $ à l’Agence métropolitaine de transport.

Si certaines quotes-parts sont considérés plus essentielles, telle celle pour la SECT’Eau (135 600 $) et celle pour la collecte sélective, les ordures et l’achat de bacs (540 000 $), d’autres, telle la quote-part de 73 802 $ pour faire partie de la Communauté métropolitaine de Montréal, sont moins bien reçues sur la feuille du budget. Fait à mentionner, la quote-part du CIT a subi une hausse considérable de 46 %. Celle pour le Handi-Bus a quant à elle augmenté de 161 %. Pour une ville dont les revenus se chiffrent à un peu moins de 5,3 M$, on comprend vite pourquoi Richelieu doit surveiller de très près ses dépenses avant s’engager dans certains projets. C’est l’une des raisons qui explique la réalisation d’un plan stratégique par la Ville en 2008. « Ce projet, qui a été présenté aux citoyens, nous permet de mieux cibler les projets municipaux des prochaines années. Il est évident que ces derniers seront intimement liés aux priorités retenues et aussi à la capacité de payer des citoyens », de mentionner Jacques Ladouceur. Parmi les principales actions développées dans le prochain exercice financier de Richelieu, soulignons une étude de faisabilité pour un centre multifonctionnel.