Ghislain Lebel oct 17
Clair

10°C

Chambly, Qc

Clair
Humidité: 62%
Vent: WSW à 22.53 km/h
vendredi, 27 décembre 2013 01:00

Une relève motivée pour Les Sciures Jutras Inc.

Au départ, Keven Jutras n’était pas certain qu’il voulait reprendre les rênes de l’entreprise familiale avec son frère. Il s’est donc inscrit dans une formation universitaire d’ingénieur, qui lui a rapidement fait réaliser qu’il avait davantage d’intérêt pour l’entrepreneuriat. Il a terminé son baccalauréat malgré tout. « Je veux faire une maîtrise en administration des affaires et j’ai besoin d’un baccalauréat pour y accéder, c’est ce qui m’a poussé à finir mes études en ingénierie », explique-t-il.

Parce que l’entrepreneuriat est maintenant au centre de sa vie, Keven Jutras s’est inscrit à l’École d’Entrepreneurship de Beauce. « Je cherchais l’endroit idéal pour m’outiller afin de devenir un meilleur entrepreneur. Quand on m’a parlé de cette école, j’ai su que c’est ce que je cherchais et je me suis tout de suite inscrit », raconte ce dernier.

L’École d’Entrepreneurship de Beauce est un établissement pensé par et pour les entrepreneurs. Ouverte depuis septembre 2010, elle accueille des chefs d’entreprises de partout au Canada pour leur permettre de partager leur expérience et pour les aider à devenir de meilleurs chefs, dans le but d’accélérer la croissance de leur entreprise.

Ce programme d’un peu plus de deux ans contient différents modules (se connaître et s’entourer, vivre en entrepreneur, écouter et communiquer, etc.) offerts durant cinq jours, toutes les six semaines. « Cette formule est parfaite parce qu’elle laisse le temps d’intégrer les notions entre chaque module », dénote Keven. Dispensés par des entrepreneurs-entraîneurs, les différents modules permettent de tisser des liens et de trouver des solutions aux défis quotidiens. « Nous venons tous d’un milieu différent, mais les problèmes que nous vivons sont étrangement semblables. Il y a toujours quelqu’un sur place qui est passé par là et qui est disponible pour nous donner des solutions. Le réseau de contact qu’on développe est phénoménal », souligne le jeune entrepreneur.

Un premier grand changement

Une fois le premier module de l’École d’Entrepreneurship de Beauce complété, Keven Jutras a effectué des changements, non pas dans l’entreprise familiale, mais sur lui-même. « Je me suis rendu compte que ma business ne sera jamais en santé si je ne le suis pas moi-même », explique l’entrepreneur qui a commencé à s’entraîner et à aimer le sport. « Si je suis pour avoir le poids de l’entreprise sur les épaules, il faut qu’elles soient solides! »

Keven Jutras ne fait donc plus d’heures supplémentaires de fou et va même jusqu’à étirer ses heures de lunch pour prolonger ses séances d’entraînement. « Il y a un an, c’était une chose impensable, je trouvais toujours quelque chose à faire pour l’entreprise », souligne ce dernier. Ce temps qu’il investit dans sa santé, il en voit les effets positifs sur l’entreprise qui, elle aussi, se porte très bien.

Un duo gagnant
Keven et Samuel travaillent à trouver de plus en plus d’usages pour leur bois. En plus des sciures pour litière d’animaux, qui sont principalement utilisées par des fermes avicoles, porcines, laitières, bovines et par des centres équestres du Québec et de l’Ontario, l’entreprise traite le bois « pas beau » afin de l’utiliser pour chauffer des serres. « Plutôt que de chauffer au gaz propane, les serres peuvent utiliser le bois que nous traitons, qui serait autrement envoyé dans un centre d’enfouissement », explique Keven.

Le duo formé par les deux frères est très solide. « On se complémente parfaitement. Mon frère est un homme d’action et de solution alors que moi je suis plutôt un homme de tête. Lorsque je propose des idées, il trouve tout de suite des façons de les réaliser », mentionne Keven.

De père en fils
En 1957, Maurice Jutras fait ses débuts en tant que commerçant de « ripe » à Marieville. Prêtant une oreille attentive aux clients qui lui suggéraient de faire le boulot par lui-même, il construit à Saint-Césaire, en 1983, un garage pour faire l’entretien des camions et les remiser. À cette époque, il recevait la sciure de bois dans sa forme finale et se rendait en camion dans les fermes de son patelin pour la disposer là où les clients en avaient besoin. C’est le début d’une belle aventure, qu’il laissera entre les mains de ses fils Clément et Gaétan en 1989.

Les frères Jutras, de 1989 à 2013, travaillent à l’expansion de l’entreprise familiale, qui compte désormais deux garages. En 2013, Les Sciures Jutras Inc. passent entre les mains de Keven et Samuel qui, des idées plein la tête, ont bien l’intention de faire grandir davantage cette entreprise spécialisée de Saint-Césaire.

Par Julie Chaumont

Inspriremag.ca