Partiellement nuageux

15°C

Chambly, Qc

Partiellement nuageux
Humidité: 81%
Vent: NNE à 17.70 km/h
vendredi, 15 février 2013 07:51

VMX Excavation : percevoir les épreuves comme des défis

Démarrer une entreprise est une aventure extraordinaire. Ceux qui l’ont fait peuvent difficilement quantifier les efforts qu’ils ont investis dans la réussite de leur projet. Heureusement, le jeu en vaut la chandelle et les récompenses sont souvent à la mesure de l’effort fourni. VMX Excavation, une jeune entreprise de Marieville spécialisée dans le colmatage de fissures de bétons par injection à haute pression de polyuréthane, en est un bel exemple. Pour Vincent Pelletier et Maxime Tremblay, les efforts et les embûches, qui sont survenus durant la première année d’opération de l’entreprise, n’ont fait qu’augmenter leur détermination.

Les deux hommes ont décidé dès le départ de mener leurs vies d’employés et d’entrepreneurs de front. Rien de moins! C’était tout un défi de prendre la décision de demeurer employés au sein d’une entreprise comme Outils Gladu, également située à Marieville. Maxime Tremblay, qui est en poste depuis 6 ans au sein de cette compagnie et Vincent Pelletier qui y œuvre depuis maintenant 13 années, croient avoir pris la bonne décision : «À cette période de nos vies, nous nous sentions capables de faire les deux. Nous avions des obligations financières à rencontrer dans nos vies personnelles et nous n’étions pas prêts à jeter nos acquis par la fenêtre » indique Maxime Tremblay, 26 ans. L’aventure, bien qu’exigeante, était possible. Les deux hommes avaient la chance de travailler sur le quart de soir. Toutefois, comme la vie réserve certaines surprises, Vincent Pelletier a été promu contremaître l’année dernière. Heureux de pouvoir relever ce nouveau défi, il a quand même dû modifier son plan de match pour la gestion quotidienne de VMX Excavation puisque son emploi chez Outils Gladu se déroulait désormais de jour. Qu’à cela ne tienne, les deux hommes se sont ajustés : « Nous communiquons maintenant beaucoup plus par téléphone, texto et courriel. J’assure une présence de jour et Vincent prend le relais en soirée. Sinon, on se rencontre les week-ends » ajoute M.Tremblay.
Comme si le défi n’était pas suffisamment demandant, les deux hommes d’affaires ont dû composer avec des ennuis de santé. Uniquement dans la dernière année, Maxime Tremblay s’est fait opérer aux genoux et s’est cassé une main. « On ne peut pas tout contrôler », lance-t-il en riant! Bien que cette situation n’ait pas été idéale, les fonceurs n’ont pas perdu leur objectif de vue. Ils ont ralenti la cadence et rajusté le tir. « Nous avons ralenti sur la publicité et le marketing et avons trouvé un employé pour nous aider », ajoute M. Tremblay. « Avec de la persévérance, nous réussissons à nous rencontrer et à régler plusieurs points. Nous parlons des futurs contrats et de stratégies pour faire grossir la compagnie. Jusqu’à présent, tout fonctionne pour le mieux même si à première vue le développement est plus long que prévu », ajoute-t-il.
Parlant de futur, quel est le plan pour la suite des choses? Les deux hommes le savent : « Je serai le premier à quitter mon emploi quand la compagnie générera assez d’argent pour m’offrir un salaire » indique M. Tremblay, ajoutant qu’en raison de leurs responsabilités respectives chez leur employeur actuel, cela semble la meilleure chose à faire.
Une vision d’affaires commune
Pour qu’un mariage entre deux entrepreneurs fonctionne, ces derniers doivent regarder dans la même direction, tout en capitalisant sur les forces de l’un comme de l’autre. C’est exactement ce que vivent les deux hommes. Si Maxime Tremblay est du type pressé, Vincent Pelletier jette un regard plus posé sur le développement de l’entreprise. Leurs caractères différents les aident à regarder les choses sous différents angles. Toutefois, globalement, les dynamiques promoteurs regardent dans la même direction. C’est ce qui les aide à rester focalisés sur leur objectif de développement.
Être mentoré : une aide précieuse
Conscients de leurs forces et faiblesses, Maxime Tremblay et Vincent Pelletier ont su aller chercher toute l’aide nécessaire au démarrage de cette entreprise qu’ils ont à cœur. Ils ont reçu une aide financière de la Fondation canadienne des jeunes entrepreneurs qui offre de l’accompagnement en prédémarrage, du financement, du mentorat et des ressources d’affaires à leur clientèle.
C’est ainsi qu’ils ont fait la rencontre d’Ann Rémillard par l’entremise du CLD au Cœur de la Montérégie qui propose un programme de mentorat pour entrepreneurs. Cette ancienne gestionnaire de projets pour des multinationales offre une aide précieuse aux deux hommes. Si Maxime Tremblay, vice-président, se spécialise dans les ventes et le marketing, Vincent Pelletier, président, possède toutes les connaissances requises sur la machinerie spécialisée que demande le secteur particulier de l’excavation. Madame Rémillard joue un rôle d’accompagnement et de conseil auprès des deux hommes. Sa vaste expérience du monde des affaires est grandement appréciée par les deux entrepreneurs qui comptent profiter longuement de cet encadrement et de ce soutien durant l’établissement et la croissance de leur entreprise.
Si les défis se sont succédé depuis le démarrage de VMX Excavation, c’est en grande partie en raison de la volonté des promoteurs qui ont su transformer les obstacles, voir les opportunités et persévérer. « Nous n’avons jamais baissé les bras et au contraire, nous sommes encore plus motivés à continuer notre rêve », conclut Vincent Pelletier. Voilà deux personnes qui avancent à leur rythme avec une détermination et une assurance hors du commun. Aucune embûche ne sera assez importante pour faire dévier les deux hommes qui suivent le chemin du succès.
Par Guylaine Lebel
Source : inspiremag.ca