Généralement clair

12°C

Chambly, Qc

Généralement clair
Humidité: 90%
Vent: NNE à 11.27 km/h
jeudi, 08 juin 2017 09:00

Chambly : une résolution pour le Jour de l’environnement est rejetée

Le conseil de Ville de Chambly n’a pas adopté, lors de la séance du 6 juin 2017, une résolution amenée par la conseillère Francine Guay pour la Journée mondiale de l’environnement qui avait lieu le 5 juin. Tous les conseillers, à l’exception de Madame Guay, ont voté contre une résolution d’appuie pour le droit à un environnement sain. « Comment peuvent-ils être contre une résolution appuyée par l’Union des municipalités du Québec (UMQ) qui a déjà été adoptée par une vingtaine de Villes » ? s’est questionnée la conseillère.

« On ne peut pas appuyer une résolution, sans assez de détails, qui ne nous permet pas de chiffrer nos engagements. Nous avons demandé à la direction générale de nous dire combien ses engagements pourraient coûter et ils n’ont pas été en mesure les chiffrer. Ça ne serait pas responsable que l’on adopte cette résolution. Ce n’est pas parce que l’on est contre l’environnement » a indiqué le conseiller Jean Roy au terme de l’assemblée publique. Selon lui, le point de la résolution qui stipule « attirer des entreprises vertes et y investir » n’est pas légal. « C’est contre la loi de permettre à une municipalité d’investir dans une entreprise privée » a-t-il ajouté.

Jusqu’à maintenant, une vingtaine de villes au Québec ont adopté cette résolution qui dit, entre autres : que tous les citoyens ont le droit de vivre dans un environnement sain, y compris : le droit de respirer un air pur; le droit de consommer et d’avoir accès à de l'eau potable; le droit de consommer des aliments sains; le droit d’avoir accès à des milieux naturels; le droit d’avoir accès à de l’information sur les polluants et contaminants rejetés dans l’environnement et le droit de participer aux décisions qui ont une incidence sur l'environnement.

« Je pense que le conseil manque de volonté politique en matière d’environnement et que cette résolution aurait dû être adoptée » a rajouté Madame Guay. « Je n’en reviens pas. Mais qui sont-ils pour refuser une résolution de la Journée mondiale de l’environnement amené par le mouvement Bleu Terre de la Fondation David Suzuki. C’est incroyable » a commenté Steeves Demers, chef du parti Démocratie Chambly, à la sortie de la séance du conseil.