Clair

20°C

Chambly, Qc

Clair
Humidité: 85%
Vent: SW à 17.70 km/h
mercredi, 02 avril 2014 02:00

La Société de sauvetage lance un appel à la prudence en vu du dégel printanier

Quatre personnes ont perdu la vie par noyade depuis le début de l’année 2014, dont trois lors de la pratique d’une activité hivernale près de l’eau ou sur l’eau. Avec l’’actuel redoux, la Société de sauvetage souhaite rappeler aux Québécois qu’ils doivent faire preuve d’une très grande prudence près des plans d’eau en période de dégel.

« Beaucoup de personnes voudront s’adonner à des randonnées en motoneige ou en VTT, à la pêche ou au patin pour encore quelques jours. Il est essentiel de vérifier auprès des autorités compétentes et des fédérations responsables si la glace est suffisamment épaisse pour pratiquer ces activités en toute sécurité», explique Raynald Hawkins, directeur général de la Société de sauvetage. Deux hommes se sont noyés cet hiver alors qu’ils étaient au volant de leur motoneige et un pêcheur est décédé, la glace ayant cédé sous son poids. Rappelons qu’au Canada, la majorité des décès associés à la glace se sont produits en motoneige et plus du tiers ont eu lieu en jouant, en marchant, en pêchant près de la glace ou sur la glace.

Comment savoir si la glace est sécuritaire pour les activités hivernales?

La couleur et l’épaisseur : la glace bleue transparente est la plus solide. Il faut se méfier de la glace blanche opaque qui contient un pourcentage élevé d’air et de la glace grise qui contient habituellement beaucoup d’eau suite à un dégel. La glace doit avoir une épaisseur de 10 cm minimum pour pouvoir marcher dessus. Vous devez toujours vérifier l’épaisseur et la solidité de la glace à plusieurs endroits avant de vous y aventurer.

L’environnement : Les courants amincissent la glace par-dessous. Il faut surtout se méfier de la fonte et du regel qui créent une glace en couches superposées et remplie de failles.