Nuageux

15°C

Chambly, Qc

Nuageux
Humidité: 91%
Vent: S à 35.40 km/h
jeudi, 15 mars 2018 09:20

La Ville de Chambly reçoit une plaque pour la sauvegarde du martinet ramoneur

Madame Geneviève Poirier, responsable de la conservation au Centre de la Nature du mont Saint-Hilaire a remis une plaque au maire de Chambly, Me Denis Lavoie, le 14 mars 2018, pour souligner la contribution de la Ville auprès de la sauvegarde du martinet ramoneur. Madame Geneviève Poirier, responsable de la conservation au Centre de la Nature du mont Saint-Hilaire a remis une plaque au maire de Chambly, Me Denis Lavoie, le 14 mars 2018, pour souligner la contribution de la Ville auprès de la sauvegarde du martinet ramoneur.

En 2014, la Ville de Chambly a été informée, par le Centre de la Nature Mont Saint-Hilaire, que la cheminée à l’arrière du Centre administratif et communautaire, situé au 56, rue Martel, était le refuge d’un oiseau en péril au Canada, le martinet ramoneur. Le Centre de la Nature a remis une plaque à la Ville de Chambly, le 14 mars 2018, afin de souligner son implication auprès de cet oiseau et d’identifier cette cheminée, le seul dortoir officiellement répertorié pour cette espèce dans la région.

Dès que la Ville de Chambly a reçu cette information en 2014, le maire, Me Denis Lavoie a offert sa collaboration très rapidement afin de protéger cette espèce menacée et prendre les mesures nécessaires pour offrir les conditions idéales afin à ce refuge, aménagé dans le bâtiment municipal.

En période migratoire, soit vers la fin du mois de mai, début juin, la cheminée accueille plus de 150 martinets ramoneurs. Les oiseaux ont choisi ce site parce qu’il répondait déjà à leurs besoins. Selon les recommandations des experts, il était important de ne pas ramoner la cheminée entre les mois d’avril et août, de laisser l’entrée de la cheminée intacte et d’informer le Centre de la Nature Mont Saint-Hilaire si des travaux devaient être effectués, afin de minimiser l’impact sur l’habitat de l’oiseau.

Pour permettre au grand public d’observer cette espèce menacée, le Centre de la Nature organise, tous les printemps depuis 2014, avec la collaboration de la Ville, des soirées d’observation dédiées aux martinets ramoneurs, qui sont devenues un rendez-vous annuel pour les ornithologues de la région.

Informations sur le martinet ramoneur

Le martinet ramoneur est un petit oiseau souvent confondu avec une hirondelle. Il peut consommer jusqu’à 1000 insectes par jour. Avant la colonisation de l’Amérique du Nord par les Européens, le martinet nichait dans le tronc des arbres creux. Avec le défrichement, il s’est mis progressivement à dormir et à nicher dans les cheminées. Néanmoins, l’utilisation d’insecticides et la perte de son habitat ont mené au déclin de 95% de sa population en 40 ans. On en compte présentement environ 15 000 au Canada.

Comme plusieurs oiseaux, le martinet ramoneur passe l’hiver en Amérique du Sud et vient au Québec à l’été pour se reproduire. Lors de sa migration, durant les mois de mai et juin, le martinet ramoneur utilise de grandes cheminées institutionnelles comme dortoir avant d’élire une plus petite cheminée qui lui permettra d’installer son nid, un nichoir. Ils repartent tous le lendemain matin pour chasser des insectes durant la journée entière.