Généralement nuageux

3°C

Chambly, Qc

Généralement nuageux
Humidité: 74%
Vent: W à 28.97 km/h
mardi, 25 décembre 2012 00:00

Le Collectif pour le parc du bassin de Chambly fait un bilan positif de l’année 2012

Le « Collectif pour le parc du bassin de Chambly»fait un bilan positif de l’année 2012. Cependant, le Collectif affirme que la sauvegarde des milieux naturels du bassin de Chambly n’est pas encore assurée. « Si les rives de la Ville de Richelieu sont désormais protégées par Conservation de la Nature du Canada, il n’en va pas de même avec les îles de Carignan, où les milieux humides du centre de l’Île Goyer et l’Île au Foin demeurent disponibles à la construction, menaçant de ce fait les chenaux.», peut-on lire dans un communiqué émis cette semaine.

Parmi les événements marquants de cette année, le Collectif insiste particulièrement sur l’appui de la communauté régionale. L'engagement des villes de Carignan, Chambly et Richelieu, et des députés Matthew Dubé et Bertrand Saint-Arnaud ont été décisifs, selon l’organisme.

Le député Saint-Arnaud a déposé, le 18 avril dernier, à l’Assemblée nationale, une pétition de plusieurs milliers de signatures en faveur de la proposition du Collectif. « Tous ces appuis ont permis d’approcher les décideurs des plus hauts niveaux gouvernementaux pour faire acquérir nos milieux naturels par des organismes voués à la conservation. Ainsi, le 23 mai, le Collectif a été reçu au bureau du ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, à Québec. Suite à cette réunion de travail, le MDDEP s'est engagé à fournir une aide financière substantielle (50%) pour l'acquisition des espaces à sauvegarder, si la municipalité concernée entamait la démarche. Hélas! Carignan a refusé d'envisager d'autres solutions que celles qui favorisent l'option des promoteurs.», peut-on également lire.

Le bureau du ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du Territoire (MAMROT) et le Collectif se sont rencontrés à Montréal, le mois suivant pour discuter du point de vue citoyen concernant la dérogation demandée par la Ville de Carignan pour le bénéfice du promoteur Développement Seigneurie des îles Inc. afin de faire une voie d’accès à l’Île au Foin dans les chenaux en zone inondable 0-20 ans. Depuis, le MAMROT a refusé le projet présenté. Selon l’Avis du ministre, l’ouvrage « ne respecte pas les orientations gouvernementales en matière de sécurité et de bien-être publics, de protection de l’environnement, ainsi que de la protection du patrimoine naturel et de maintien des espèces floristiques, fauniques et de leurs habitats. » Le collectif déplore que la Ville de Carignan et la MRC n’aient pas retiré cette demande.

« La MRC, à l’insistance de la Ville, s'acharne à trouver des accommodements en faveur de ce qui, en bout de ligne, provoquera un gâchis environnemental irréversible, et pourrait accroître les risques d’inondation», déplore Jean-Marie Balard, du Collectif.