Généralement nuageux

-1°C

Chambly, Qc

Généralement nuageux
Humidité: 81%
Vent: SSE à 28.97 km/h
vendredi, 09 septembre 2011 09:19

Le virus du Nil occidental dans la région

La présence du virus du Nil occidental dans des populations de moustiques a été signalée aux autorités de santé publique depuis le début du mois d’août. Par ailleurs, quatre cas humains ont été confirmés, et un cinquième est sous investigation. Ces cas ont été rapportés dans le sud-ouest du Québec, incluant la grande région métropolitaine.

 

La présence du virus a également été constatée chez des oiseaux, essentiellement dans les mêmes régions. La température et les fortes pluies des derniers jours ont certainement contribué à la prolifération des populations de moustiques. Il est donc probable que de nouveaux cas fassent leur apparition dans les prochaines semaines.

Des gestes simples pour se protéger

Lutter contre les maringouins au quotidien, c’est la meilleure façon de se protéger du virus du Nil occidental, qui se transmet principalement à l’humain par la piqûre d’un maringouin infecté. Même si, dans la majorité des cas, l’infection causée par ce virus est sans conséquence, la population est invitée à poser des gestes simples pouvant réduire la transmission du virus durant la période estivale. Ces précautions ont leur importance, puisque le virus du Nil occidental peut provoquer des complications, surtout chez les personnes de 50 ans et plus et chez celles dont le système immunitaire est affaibli.

Pour se protéger des piqûres de maringouins à l’occasion des activités en plein air, on conseille l’utilisation d’un chasse-moustiques à base de DEET ou d’eucalyptus citron, selon le mode d’emploi inscrit sur l’étiquette. Des produits à base d'huile de citronnelle sont également disponibles sur le marché. Cependant, ce dernier type de produit n’assure pas une protection prolongée et devrait être réservé aux activités extérieures de courte durée. Il est également recommandé de porter des vêtements longs de couleurs claires, en se rappelant que les maringouins sont plus actifs au lever et au coucher du soleil.

Il existe par ailleurs de bonnes façons de diminuer le nombre de maringouins autour de la maison. Comme les maringouins se reproduisent dans l’eau, il est préférable d’empêcher son accumulation sur les toiles des piscines. Il faut aussi enlever ou renverser les objets pouvant contenir de l’eau, par exemple, les vieux pneus, les chaudières et les barils. Il est conseillé de couvrir les poubelles et d’installer une moustiquaire sur les réservoirs d’eau de pluie. Enfin, les moustiquaires aux fenêtres de la maison permettent d’éviter la présence de maringouins à l’intérieur.

Pour plus de précisions, on peut consulter le site Internet suivant :

www.msss.gouv.qc.ca/vno

Communiqué