Généralement ensoleillé

20°C

Chambly, Qc

Généralement ensoleillé
Humidité: 66%
Vent: SW à 17.70 km/h
mardi, 16 août 2011 01:00

Rage du raton laveur : nouvelle intervention en Montérégie

Pour une cinquième année consécutive, le gouvernement du Québec procèdera, à compter du 15 août, à l'épandage d'appâts vaccinaux sur les territoires de la Montérégie et de l'Estrie dans le but de maintenir et de renforcer l'immunisation des ratons laveurs, des mouffettes et des renards contre la rage du raton laveur qui sévit dans le Nord-Est des États-Unis. Selon le territoire visé, l'épandage sera fait par avion ou à la main.

Ainsi, du 15 au 18 août 2011, des avions voleront à basse altitude au-dessus d'un territoire d'environ 7 125 km2, pour larguer quelque 740 000 appâts vaccinaux. En tout, 42 municipalités de l'Estrie et 50 municipalités de la Montérégie seront survolées.

Ensuite, du 22 au 31 août, des équipes du ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) parcourront un territoire de 5 100 km² touchant 82 villes et villages dans 11 municipalités régionales de comté (MRC), comprenant les zones urbaines de la rive sud de Montréal. Ils épandront à la main quelque 132 000 appâts vaccinaux dans les habitats naturels des ratons laveurs, des mouffettes et des renards. Ces lieux incluent notamment les boisés, les abords des cours d'eau et, à l'occasion, les poubelles!

L'expérience acquise au cours des dernières années a permis d'être vraiment précis et efficaces dans les interventions. Ainsi, le largage aérien se fera principalement au-dessus des boisés. L'épandage manuel se fera sur un plus vaste territoire cette année, afin de mieux cibler les ratons laveurs, les mouffettes et les renards dans certains secteurs jugés plus à risque.

État de la situation

Après une entrée au Québec en 2006, la rage du raton laveur est contenue depuis 2009. Depuis le début de cette même année, aucun cas de rage du raton laveur n'a été découvert sur le territoire québécois. Toutefois, quelques cas ont été rapportés à moins de 50 km au sud de nos frontières. Cela signifie que le risque d'introduction de la rage du raton laveur au Québec demeure toujours présent et qu'il faut demeurer vigilants et conserver un niveau de surveillance élevé pour demeurer exempts de cette souche de la rage. La collaboration du citoyen est donc précieuse dans ce dossier. Le gouvernement incite la population à être ses yeux sur le terrain. La proportion d'animaux atteints de la rage est habituellement plus élevée parmi ceux que les citoyens nous signalent. Même si la situation semble s'être améliorée, il est primordial de continuer à signaler les animaux suspects.