SP_WEATHER_BREEZY

6°C

Chambly, Qc

SP_WEATHER_BREEZY
Humidité: 55%
Vent: S à 40.23 km/h
vendredi, 25 novembre 2016 00:00

Carignan : présentation du projet de route et de développement au sud de la carrière

Une cinquantaine de personnes incluant les membres du conseil municipal et les gestionnaires de la Ville ont participé à la soirée d’information du 22 novembre portant sur le projet de construction d’une route collectrice reliant le secteur Carignan-Salières au secteur Centre et le projet de développement situé au sud de la carrière.

Les études urbanistiques, biologiques et d’ingénierie  civile (hydraulique, hydrologique et routière) ont été prises en considération pour délimiter un tracé préliminairede moindre impact sur l’environnement et en matière d’aménagement du territoire. Ce tracé préliminairea reçu l’aval du ministère de l’Environnement (MDDELCC).  

 

Vocation de conservation pour la majeure partie du secteur

Les études de caractérisation ont quant à elles confirmé la présence de nombreux milieux humides d’intérêt abritant des espèces vulnérables ou rares dans le secteur et qui devront être protégés en vertu de la Loi sur la qualité de l’environnement. Les représentants du ministère de l’Environnement (MDDELCC) étaient d’ailleurs présents pour rappeler aux propriétaires concernés la grande valeur de ces milieux qui rendent des services écologiques et environnementaux fondamentaux.

La Ville reconnaît l’importance de construire un lien routier entre le secteur Carignan-Salières et le secteur Centre pour offrir une alternative au chemin Bellerive et à la route 112. Toutefois, la destruction obligée de certains milieux humides, cours d’eau ou marécages pour la construction du projet requerra l’application d’une mesure transitoire assurant la prise en compte de la particularité écologique et hydrique de ces milieux sensibles : la compensation écologique. En effet, en vertu de la Loi sur la qualité de l’environnement, toute construction qui s’élève sur un lot situé en milieu humide doit être préalablement autorisée par le ministère et doit être compensée par l’acquisition et la protection d’un lot aux caractéristiques écologiques d’intérêt (espèces à statut particulier ou précaire, riches habitats fauniques, etc.). Ces parcelles de terrain ainsi acquises seront éventuellement regroupées sous une vocation de conservation.

Communiqué