Nuageux

3°C

Chambly, Qc

Nuageux
Humidité: 92%
Vent: SE à 22.53 km/h
mardi, 16 février 2016 07:38

Chambly demande une rencontre avec le nouveau ministre Martin Coiteux

Le maire de Chambly, Denis Lavoie, demande une rencontre avec le nouveau ministre de la Sécurité publique et des Affaires municipales Martin Coiteux. Dans une missive, acheminée mercredi dernier, le premier magistrat de la Ville indique souhaiter une rencontre constructive afin de dénouer l’épineux dossier de la création de son corps de police municipale.

« Nous avons bon espoir que M. Coiteux entende notre point de vue. Nous voulons réellement régler ce dossier », a indiqué Denis Lavoie à ce sujet. Quant au parcours du nouveau ministre qui n’a pas d’expérience dans le domaine policier, M. Lavoie ne s’en formalise pas : « M. Coiteux est un homme de chiffre. Il sait compter et analyser. C’est ce que ça prend dans ce dossier ».Le 28 janvier dernier, lors du remaniement ministériel, Martin Coiteuxa quitté le Trésor pour diriger deux ministères: les Affaires municipales et la Sécurité publique. Ce sont avec ces deux ministères que Chambly en découd depuis près d’un an dans ce dossier.

En juin dernier, la municipalité de Chambly a déposé une requête introductive d’instance en nullité à la Cour supérieure du Québec dans le dossier de la création de son corps de police municipale. La Ville conteste la décision de la ministre de la Sécurité publique de l’époque, Lise Thériault, de lui refuser cette démarche.Le 11 novembre 2015, Chambly et Richelieu ont déposé une requête de sauvegarde en inopposabilité afin de faire invalider les raisons pour lesquelles le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, a décidé de prolonger l’entente intermunicipale de police Richelieu-St-Laurent jusqu’en 2020, refusant du même coup que la Sûreté du Québec patrouille le territoire de Chambly en attendant la fin des procédures en nullité. En décembre, la Cour supérieure du Québec a rejeté la requête en inopposabilité. Chambly et Richelieu seront entendues en appel de ce jugement interlocutoire le 8 avril prochain.