Clair

12°C

Chambly, Qc

Clair
Humidité: 65%
Vent: NNE à 17.70 km/h
mercredi, 28 septembre 2016 09:16

Chambly et Saint-Jean-sur-Richelieu veulent que le réseau électrique métropolitain de transport se rende à Chambly

Les maires de Villes de Chambly, Denis Lavoie et Saint-Jean-sur-Richelieu, Michel Fecteau, ont posé un premier geste, le 22 septembre dernier, afin de convaincre les autorités que le projet de réseau électrique métropolitain de transport de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) se rende jusqu’à Chambly à l’angle des autoroutes 10 et 35. Ils ont ainsi conjointement déposé un mémoire au Bureau d’audience publique sur l’environnement (BAPE).

« Le bateau ne passera pas deux fois. Nous devons saisir cette occasion de faire partie de ce projet qui sera bon pour nos populations mais également pour toute la congestion de la région métropolitaine » a indiqué Denis Lavoie lors de cette annonce. « Le projet actuel créera de nouveaux problèmes de congestion vers Brossard. Avec le prolongement de ce réseau électrique de transport, les utilisateurs de nos municipalités, de nos MRC et des villes voisines se retireront de la congestion de l’autoroute 30 et du pont Champlain.» a ajouté Michel Fecteau.

Selon les maires, le prolongement de cette ligne électrique jusqu’à Chambly coûterait environ 500 millions $. « La question n’est pas de savoir combien ça coûte, mais plutôt de savoir combien ça coûte de ne pas le faire. Nous sommes un point névralgique du développement économique de la Montérégie. Nous devons faire partie de ce développement » a ajouté Denis Lavoie.

La prochaine étape de ce projet est une rencontre que les maires des deux villes voisines veulent avoir avec la CDPQ Infra. Des rencontres avec les représentants du Ministère des Transports (MTQ) sont également à prévoir.

Le REM est un important projet de train électrique automatisé de 67 kilomètres comptant 24 stations. Il relierait le centre-ville de la métropole à la Rive-Sud, à la couronne nord, ainsi qu'à l'ouest de l'île de Montréal et à l'aéroport international Trudeau. La mise en service est prévue à la fin de 2020 les travaux devraient débuter en 2017.