Nuageux

3°C

Chambly, Qc

Nuageux
Humidité: 92%
Vent: SE à 22.53 km/h
vendredi, 27 mars 2015 07:31

Denis Lavoie affirme que Carignan n’est pas viable à court terme

«Avec moins de 21% de tissu commercial, Carignan est actuellement et depuis toujours, dans l’incapacité de générer des revenus. Ses 6 îlots de territoires déstructurés ne sont pas viables sans que d’autres villes ne les subventionnent. Je vous le dis, cette époque est terminée» a indiqué le maire de Chambly, Denis Lavoie, lors d’une entrevue téléphonique au sujet de ce que l’on peut maintenant appeler la saga du hockey mineur de Carignan.

 

Selon le maire de Chambly, la seule option qui s’offre aux élus de Carignan est de toujours se tourner vers les citoyens pour payer. Il ajoute que sans l’aide de Chambly, cette réalité aurait été perceptible bien avant. «Actuellement, il y a une différence de 100$ entre leur compte de taxes et celui des gens de Chambly, mais ils n’ont rien. Ils doivent constamment se tourner vers les villes environnantes». Est-ce à dire que la maire de Chambly serait pour une annexion totale ou en partie de Carignan vers Chambly? «Une annexion de ces îlots aux villes géographiquement affiliées avec Carignan serait idéale. Une partie à Saint-Jean-sur-Richelieu, une partie à Saint-Hubert, une à Saint-Bruno-de-Montarville et un autre à Chambly. Ça serait logique. Un rapport des années 90 le souligne d’ailleurs» lance-t-il comme une bombe.

Est-ce que Chambly compte agir dans un futur dossier d’annexion? «Absolument pas. Nous avons bien d’autres projets. Il faudra que des élus de Carignan ou des citoyens avec du courage politique fassent ces démarches. Les citoyens de Carignan sur le golf ont agi. D’autres personnes auront peut-être envie de la faire» a-t-il ajouté.

Soulignons qu’un groupe de citoyens a déposé, le 5 mai 2014 lors d’une séance extraordinaire du conseil municipal de la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville, une pétition signée par 165 résidants carignanois qui réclame l’annexion de leur quartier Carignan sur le golf. Saint-Bruno-de-Montarville, a ensuite présenté un plan d’annexion qui a été soumis ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (MAMROT).