Nuageux

0°C

Chambly, Qc

Nuageux
Humidité: 69%
Vent: SW à 28.97 km/h
jeudi, 28 janvier 2016 06:41

Denis Lavoie invite les Carignanois à se joindre à Chambly

Le 27 janvier dernier, lors de son discours annuel organisé par la Chambre de commerce et d’industrie du Bassin de Chambly (CCIBC) au restaurant le Fourquet Fourchette, le maire de Chambly, Denis Lavoie, a laissé tomber une invitation surprenante : « Si les gens de Carignan veulent venir se joindre à notre ville, il me fera plaisir de les recevoir ».

Commentant brièvement la visite dans la région des journalistes de l’émission La Facture de Radio-Canada, qui ont décidé de se pencher sur le dossier des tarifs du hockey mineur pour les joueurs de Carignan qui évoluent au sein de l’Association du hockey mineur de Chambly (AHMC), le maire de Chambly a été clair : « Je n’ai pas l’intention de subventionner les municipalités voisines ».

Ce n’est pas la première fois que Denis Lavoie lance ce débat mais cette fois-ci l’appel est clair. En avril 2015, lors des négociations sur cette entente entre les deux Villes, M. Lavoie avait affirmé : « Avec moins de 21% de tissu commercial, Carignan est actuellement et depuis toujours, dans l’incapacité de générer des revenus. Ses 6 îlots de territoires déstructurés ne sont pas viables sans que d’autres villes ne les subventionnent. Je vous le dis, cette époque est terminée ». Le maire de Carignan, René Fournier, avait alors répliqué : « Je comprends pourquoi d’autres villes veulent laisser entendre que nous ne sommes pas en mesure de nous développer. Ils nous envient » ajoutant que sa municipalité est jeune et que beaucoup de terrains restent à développer.

Suite à la nouvelle entente entre Chambly et Carignan pour leur adhésion à l’association de hockey mineur de Chambly (AHMC) pour 2015-2016, les parents Carignanois doivent payer 285$ par enfant à l’AHMC ainsi que 375 $ plus taxes (431,16 $) à Carignan. Ce nouveau montant, qui fait monter le paiement de 430 $ par enfant, pour les années précédentes, à 716,16 $ passe très mal pour certains parents.