SP_WEATHER_BREEZY

8°C

Chambly, Qc

SP_WEATHER_BREEZY
Humidité: 45%
Vent: S à 40.23 km/h
mercredi, 03 septembre 2014 20:00

Des accusations d’entrave à la justice pour l’ancien directeur général de Chambly

C’est le 22 octobre prochain que Jean Lacroix, ancien directeur général de la ville de Chambly, qui a été congédié en novembre 2013, devra comparaitre au tribunal pour faire face à des accusations d’entrave à la justice. C’est dans le cadre de ses fonctions de directeur général de la municipalité de L’Assomption que M. Lacroix aurait entravé le travail des enquêteurs de L’Unité permanente anticorruption (UPAC) lors de leur enquête. Soulignons que cette enquête a mené à l’arrestation du maire de L’Assomption Jean-Claude Gingras et de M. Lacroix le 22 juillet dernier

Notons que la situation à la municipalité de L’Assomption est pour le moins compliquée depuis la dernière élection municipale et depuis les arrestations du Maire Gingras qui a été coffré à deux reprises pour conduite en état d’ébriété. Depuis sa dernière arrestation en juillet,il manque plus du tiers des cadres à la Ville soit parce qu’ils sont en congé de maladie ou parce qu’ils ont été congédiés ou suspendus.

Jean Lacroix, ancien directeur général de la Ville de Chambly, est toujours en procédures légales contre la Ville.

On se souviendra qu’au cours de la dernière campagne électorale, Jean Lacroix, qui était en arrêt de travail depuis 10 mois, s’était adressé à une journaliste du Journal de Montréal afin de lui divulguer les résultats de ses enquêtes sur différents contrats. Selon lui, plusieurs extras non justifiés (près de 800 000 $) avaient été accordés par Chambly, alors que Denis Lavoie était en poste. Denis Lavoie s’était défendu en affirmant avoir confiance aux ingénieurs qui lui recommandaient d’autoriser ces travaux. Une longue enquête administrative qui s’est déroulée à la municipalité ainsi qu’un avis juridique ont permis à la Ville de mettre fin à l’emploi de M. Lacroix pour fautes lourdes, manque de loyauté et lien de confiance irrémédiablement rompu.