Clair

-17°C

Chambly, Qc

Clair
Humidité: 79%
Vent: WSW à 17.70 km/h
jeudi, 05 mai 2016 17:01

Des stationnements payants dans le Vieux-Chambly pour financer la maison Boileau

La Ville de Chambly achètera la maison Boileau. Elle compte s’entendre avec les actuels propriétaires pour un montant d’achat ou aller en expropriation advenant un échec des négociations. Des stationnements payants dans le Vieux-Chambly seront installés dès l’été prochain (20 juin) afin de financer cet achat. Ces stationnements seront gratuits pour les Chamblyens qui recevront une vignette pour la voiture avec l’achat de la carte Accès. Les visiteurs financeront ainsi le projet. Les espaces sont ceux des rues, des édifices municipaux et de certains stationnements déjà existants comme celui de la rue Caron.

« Ils sont 400 000 touristes à visiter le Vieux-Chambly chaque année. Avec nos 286 places de stationnements, avec des calculs pessimistes, nous pensons pouvoir aller chercher des revenus annuels de 250 000$ par an » explique Denis Lavoie, maire de Chambly. Cette estimation provient du plan SMR (Site-Maison-réutilisation) qu’il compte déposer ce soir en assemblée extraordinaire du conseil municipal.

Ce plan se décline en trois phases. La première consistera à acheter et sécuriser le site de la maison Boileau. Des négociations ou une expropriation permettront à la Ville d’acquérir les lieux. La deuxième phase sera celle de la restauration ou reconstruction de la maison qui sera précédée d’un inventaire des travaux à exécuter. La troisième phase sera celle de la réutilisation de la maison. Le maire a déjà annoncé sa volonté de voir la résidence bicentenaire servir de maison touristique.

Le projet total devrait coûter 1,5 million $ en mise de fonds avec une récurrence annuelle de 50 000$ pour opérer les lieux.

« Ce plan est le mien. C’est une volonté politique. Je présente cela au conseil de Ville ce soir » a tenu à préciser le maire de Chambly. Soulignons que Richard Longtin, président de la Chambre de commerce et d’industrie du Bassin de Chambly (CCIBC), aurait donné son appui au maire Lavoie.

Ce plan met ainsi un terme à la grogne populaire depuis l’annonce de la démolition de la maison Boileau, située sur la rue Martel, en avril dernier. Cette maison, construite vers 1819, est inhabitée depuis plusieurs mois.