Généralement ensoleillé

16°C

Chambly, Qc

Généralement ensoleillé
Humidité: 96%
Vent: NNE à 17.70 km/h
mercredi, 28 juin 2017 16:15

Directeur du service des incendies de Richelieu : Michel Girard prend sa retraite après 32 ans

Le directeur du service de sécurité incendie de la Ville de Richelieu (SSIR), monsieur Michel Girard, a annoncé sa retraite après 32 années de loyaux services au sein de la municipalité.Le poste de directeur du SSIR a récemment été ouvert. Monsieur Girard restera en poste jusqu’à la nomination du nouveau directeur et continuera également à conseiller la Ville, au besoin. Il entend travailler quelques semaines avec la personne qui lui succèdera pour qu’elle puisse prendre connaissance de tous les enjeux et dossiers de la municipalité avant de prendre sa retraite, vers le 1er septembre prochain.

Une des réalisations dont monsieur Michel Girard est le plus fier est celle « de l’installation d’un réservoir de 45 mille litres d’eau sur le rang des cinquante-quatre permettant ainsi d’assurer une meilleure protection contre les incendies pour les citoyens demeurant du côté rural de la municipalité », a déclaré le futur retraité.

Pour sa part le maire de Richelieu, Monsieur Jacques Ladouceur, s’est dit attristé du départ d’un cadre de haut niveau. « Michel est un homme compétent, présent et humain sur qui on pouvait toujours compter. Nombreux sont les citoyens à qui il a rendu service tout au long de sa carrière. Je tiens donc à le remercier chaleureusement au nom du Conseil de la Ville de Richelieu, des citoyens et en mon nom personnel pour toutes les années qu’il a passées à rendre meilleur notre service ».

Monsieur Girard a entrepris sa carrière à la Ville de Richelieu à titre de pompier, le 21 octobre 1985. Par la suite, il a gravi les échelons pour devenir le directeur du SSIR en août 1996. Depuis 21 années, toujours soucieux de faire avancer son service tout en respectant la capacité de payer des contribuables, monsieur Girard peut s’enorgueillir d’avoir modernisé le service, et ce, malgré les contraintes budgétaires d’une municipalité de 5 500 citoyens.