Nuageux

-3°C

Chambly, Qc

Nuageux
Humidité: 56%
Vent: E à 17.70 km/h
jeudi, 09 avril 2015 00:00

École primaire en péril: dispute entre Chambly et la CSP au sujet de l’utilisation des locaux

La Commission scolaire des Patriotes (CSP) lors de son assemblée des commissaires du 7 avril dernier, a donné à la Ville de Chambly jusqu’au 15 avril pour confirmer la cession du terrain municipal faute de quoi l’école primaire qui doit être construite à Chambly le sera dans une autre ville. C’est la résolution qui a été prise après que la Ville de Chambly ait exigé le 27 mars denier, selon la CSP, l’accès gratuit à cette école pour la tenue d’activités culturelles et de loisir en contrepartie du terrain. La CSP indique qu’elle ne peut le faire par souci d’équité envers les autres écoles de son territoire.

Hier, Denis Lavoie, maire de Chambly, a vivement critiqué cette affirmation, indiquant que les négociateurs de la municipalité n’ont jamais exigé la gratuité, mais bien un protocole d’entente global tenant compte de l’injection d’un terrain d’une valeur de 4 millions $. Il était en furie suite à ce qu’il considère être une menace contre une population de 30 000 habitants. «C’est la première fois que je vois un pouvoir public en menacer un autre. C’est totalement inadmissible» s’est indigné le premier magistrat de la ville qui a promis que les choses n’en resteront pas là. «Le dossier de l’école est une chose que nous comptons régler, mais l’attitude méprisante des représentants de la CSP en est une autre à laquelle je compte bien m’opposer» a-t-il indiqué ajoutant : «Même les Hells Angels, l’automne dernier, n’avaient pas une telle attitude» en référence à ce dossier qui a mené au déménagement des motards criminalisés.

 

De son côté, Hélène Roberge, présidente de la CSP indique que le budget de la commission scolaire doit être dépensé en services éducatifs : «Il n’est pas dans notre mandat de financer les loisirs des municipalités. En novembre 2012, quand Chambly a pris la résolution de céder un terrain à la CSP, il n’a jamais été question de gratuité des locaux. Si ça avait été le cas, nous aurions informé la Ville que cette façon de faire ne fait pas partie de nos règles budgétaires».

Le ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire et ministre responsable de la région de la Montérégie, M. Pierre Moreau, a annoncé en septembre dernier qu’une nouvelle école primaire verra le jour à Chambly pour l’année scolaire 2016. La municipalité avait déjà annoncé qu’elle céderait un terrain pour cette nouvelle construction. La municipalité de Chambly, qui comptait 25 546 résidants à la fin de l’année 2011, devrait voir ce nombre s’élever à 30 000 citoyens en 2016. Ce développement démographique explique en partie le besoin d’une nouvelle école primaire sur son territoire.