Clair

-17°C

Chambly, Qc

Clair
Humidité: 79%
Vent: WSW à 17.70 km/h
mardi, 14 novembre 2017 17:01

Incendie à Chambly : un succès du service de prévention

L'édifice est une perte totale. L'édifice est une perte totale.

N’eût été de l’insistance du service d’incendie de Chambly auprès de l’occupant de l’immeuble, qui a complètement été ravagé par les flammes cette nuit sur l’avenue Bourgogne à Chambly, ce dernier serait peut-être mort. Ce sont les interventions répétées du service de prévention qui ont poussé l’homme à se munir d’un détecteur de fumée.

« Nous l’avons talonné suffisamment pour qu’il prenne la peine de nous remercier lors de notre intervention, a souligné le directeur du service d’incendie de Chambly Stéphane Dumberry. Nous espérons que cet événement fasse passer le message à tous ceux qui n’ont pas de détecteur. C’est dans de telles situations que ça compte. »

En plus des sommations répétées des interventionnistes du service d’incendie de Chambly, l’homme peut également remercier sa conjointe, qui lui aurait demandé de réinstaller le détecteur qu’il avait momentanément enlevé du plafond. Ce dernier l’a remis en place deux jours avant le terrible brasier qui a réduit son commerce Atelier Limar et son logement en perte totale.

Cause accidentelle

À la lumière des observations des policiers de la Régie intermunicipale de police Richelieu-St-Laurent et des sapeurs de Chambly, les indices laissent croire que l’incendie est accidentel. « Nous ne pouvons déterminer les causes exactes du feu, mais tout pointe dans cette direction. » a commenté M. Dumberry. Lors de l'événement, une trentaine de pompiers combattaient les flammes.

Circonstances

Rappelons que les pompiers ont été appelés sur les lieux d’un important brasier dans la nuit de lundi à mardi à 2 h 20 sur l’avenue Bourgogne à Chambly, directement en face du parc des vétérans. L’occupant du logis, situé au deuxième étage, s’était réfugié sur le toit de la marquise du commerce Piscine Chambly après avoir été réveillé par son avertisseur de fumée. Constatant qu’il y avait trop de fumée pour sortir par la porte, il a dû sortir par la fenêtre. C’est grâce à l’échelle d’un voisin, des passants et les policiers, que l’homme a été en mesure d’être secouru après avoir appelé à l’aide durant de longues minutes.

Un voisin doublement sinistré

Patrick Lebel, voisin mitoyen de l’immeuble, se trouvait déjà à l’hôtel en raison d’importants travaux qui avaient lieu chez lui suite à une infiltration d’eau majeure. « Tout est à refaire » a commenté, d’un ton déconfit, celui que se réjouissait d’accueillir sa famille pour le réveillon de Noël. Heureusement, personne n’a été blessé lors de cette nouvelle mésaventure.