Partiellement nuageux

28°C

Chambly, Qc

Partiellement nuageux
Humidité: 60%
Vent: SW à 11.27 km/h
vendredi, 01 août 2014 02:00

Lyne Massicotte : nouveaux recours pour son meurtrier?

La Cour suprême du Canada indiqué hier que les opérations policières «Monsieur Big», qui consistent à faire passer des policiers pour des criminels dans le but d'obtenir des aveux d'un suspect, sont trop susceptibles de produire des résultats injustement préjudiciables et ont besoin d'être réglementées davantage. On se souviendra que c’est avec ce type d’opération qu’Alain Perreault, un homme de Québec, a été reconnu coupable et condamné à la prison à vie en 2011, pour le meurtre de la Chamblyenne Lyne Massicotte qu’il avait rencontré par Internet.

En mai 2013, la Cour d'appel avait rejeté la demande d'appel du verdict de culpabilité présentée par Alain Perreault dans un jugement de 36 pages. Onze  motifs d'appel avaient été présentés par Perreault. Entre autres, la validité de ses aveux à l'agent double qui agissait comme patron d'une fausse organisation criminelle.

Les avocats de Perreault considéraient que la déclaration que ce dernier avait faite au patron fictif de l’organisation criminelle était peu fiable en raison de circonstances coercitives. Hier, la décision unanime du plus haut tribunal du pays est tombée. Les règles ne protègent pas adéquatement les droits de la personne visée par une opération d'infiltration de type « Mr Big ».

 

Communiqué