Nuageux

0°C

Chambly, Qc

Nuageux
Humidité: 42%
Vent: E à 17.70 km/h
jeudi, 16 avril 2009 20:00

Chronique humeur - Le Canadien ira jusqu’où Price le mènera

Avec l’absence d’Andrei Markov, le meilleur joueur du Canadien et l’un des cinq meilleurs défenseurs de la Ligue nationale, les partisans ne peuvent qu’espérer un petit miracle pour voir le Tricolore vaincre Boston. Et même si cette chronique a été écrite avant le match d’hier soir, je me permets d’avancer sans trop de difficultés que c’est avec un Carey Price en grande forme que le Canadien peut y croire. On le sait, Price est l’homme de Gainey. Et son jeu est d’une importance capitale. Encore plus qu’un deuxième trio qui fonctionne. Encore plus qu’un Mike Komisarek qui réussit une bonne première passe. Évidemment, le trio Tanguay-Koivu-Kovalev doit se montrer menaçant, mais c’est une moins grande inquiétude. C’est le gars entre les poteaux qui dictera la destinée de cette équipe. Les morceaux du casse-tête peuvent-ils réellement tomber en place? Parce qu’à partir de maintenant, le passé ne compte plus, oui. La beauté des séries, c’est que tout recommence à zéro. Aussi grandiose ou aussi décevant une équipe ou un joueur a-t-il pu être durant la saison, tout ne se résume qu’au présent. C’est ce que vous ferez aujourd’hui dont on se rappellera, pas ce que vous avez fait hier.

Si le gardien de but avec le chandail bleu-blanc-rouge est en feu, les espoirs sont permis. Sinon, la dance printanière sera de courte durée à Montréal. Bien sûr, il faudra revoir Markov dans l’alignement le plus tôt possible. Et puis pourquoi pas : le Canadien en 7. La coupe à Martin Brodeur et aux Devils du New Jersey.
Samuel Thibault