Clair

-1°C

Chambly, Qc

Clair
Humidité: 51%
Vent: WNW à 22.53 km/h
jeudi, 03 décembre 2009 19:00

Chronique humeur - Le combat de sa vie

Samuel Thibault
Une fois de plus, Denis Lavoie part en guerre. Pas pour promouvoir son programme. Ni pour défendre un projet. Non, cette fois, le maire de Chambly livrera le combat le plus important de sa vie, celui qui l’opposera au cancer de la gorge qu’on lui a diagnostiqué il y a quelques semaines. J’étais consterné d’apprendre la nouvelle, cette semaine. La voix tremblotante, le visage apeuré, Denis Lavoie affichait un air défait, chose que je n’avais jamais décelée chez cet homme habituellement solide comme un chêne. C’est vrai, le maire de Chambly est un homme d’exception. Pas seulement le politicien, mais l’homme, inébranlable. On ne se met pas facilement au travers de son chemin. On ne le compte jamais pour battu. Un homme d’idées et de principes, sérieux, marchant droit comme une flèche. Une personne fière aussi, qui a mentionné lors de sa conférence de presse, sourire timide en coin, que ses capacités intellectuelles ne seraient pas affectées par la maladie.

Au cours des derniers mois, Denis Lavoie m’a souligné à plusieurs reprises qu’il avait hâte de s’assoir autour d’une bonne bière au nouveau Complexe l’Excellence. J’ai bien l’intention d’y être. Il y sera lui aussi. En fait, c’est le maire qui l’a dit : « Quand les pouvoirs publics, les médias et la population s’unissent, on peut déplacer des montagnes ». Je n’ai aucun doute que la communauté de Chambly s’unira derrière lui. Et l’aidera à déplacer cette foutue montagne. Entre Denis Lavoie et le cancer, je n’hésite pas une seconde. Je choisis Denis Lavoie.

Samuel Thibault