Clair

10°C

Chambly, Qc

Clair
Humidité: 62%
Vent: WSW à 22.53 km/h
jeudi, 29 janvier 2009 19:00

Le début de la fin pour Stephen Harper

J’aime les prédictions. C’est une façon amusante de discuter de choses sérieuses. En voici une, en ce blanc vendredi : c’est le début de la fin pour Stephen Harper. Avec son dialogue de sourd envers le Québec sur le calcul de la péréquation, avec le fait que le Premier ministre joue de plus en plus sur les mots et que ça commence à nous agacer, tout indique que les conservateurs s’engagent dans une spirale qui les mènera tôt ou tard dans l’opposition. Il faut dire qu’avec l’arrivée de Michael Ignatieff au PLC – le prochain Premier ministre du Canada si vous voulez mon avis – et le fait que ce dernier ait pris la meilleure décision pour la popularité de son parti d’un océan à l’autre, celle de ne pas renverser le gouvernement avec une coalition qui fait rager le Rest of Canada, c’est le début d’une remontée pour le parti libéral. Petit à petit, la faveur du public balancera. Finis les sourires aux lèvres pulpeuses. La popularité en politique, c’est comme une montagne russe. Il y a d’abord la montée vers le sommet, quelques chutes, on remonte et enfin, la dernière grande glissade. Depuis quelques mois, la popularité du gouvernement Harper ne cesse de glisser.

De plus, avez-vous comme moi cette vague impression qu’on n’est plus in avec un gouvernement qui s’entendait si bien avec celui de George W. Bush, alors que les Américains viennent de le remplacer – et de se replacer – avec la crème de la crème ? À gauche toute.
PS : Bon Super Bowl. Les Steelers par 10.

Samuel Thibault