Généralement clair

18°C

Chambly, Qc

Généralement clair
Humidité: 92%
Vent: S à 22.53 km/h
jeudi, 31 janvier 2008 19:00

Les Canadiens sont là...

Je n’oserais pas dire que « ça sent la coupe ». Ça serait trop vite. Mais aujourd’hui, le 1er février 2008, je peux enfin le dire : le Canadien de Montréal est redevenu, ou du moins est sur le point de redevenir, une puissance de la Ligue nationale de hockey. Vous avez bien lu. Après dix ans de vache maigre, après avoir vu passer des navets à la Juha Lind, Jim Campbell et Nicklas Sundstrom, le Tricolore compte enfin sur plusieurs joueurs redoutables. Il aura fallu d’excellents choix au repêchage d’André Savard et une nouvelle stabilité amenée par Bob Gainey, pour qu’on puisse finalement voir les fruits de cette organisation. Non, le Canadien n’est plus un club de « patchs ». Vous savez, ces joueurs âgés qui sont engagés pour quelques années pour boucher les trous en attendant de développer par le repêchage… Non, la jeunesse est là, elle est forte, et le noyau de cette formation est aujourd’hui majoritairement composé de joueurs qui n’ont pas encore atteint 30 ans (Markov, Komisarek, Plekanec) et même 25 ans (Higgins, les frères Kostitsyn, Latendresse, Lapierre et Price). Non, plus personne ne se moque du Canadien. L’équipe commence à faire tourner bien des têtes. En passant, saviez-vous que le Tricolore est la deuxième formation qui frappe le plus depuis le début de la saison ? Avouez que pour un club reconnu pour sa rapidité, ça augure plutôt bien. Assez bien pour dire que désormais, et pour la prochaine décennie, une 25e Coupe Stanley n’est plus un rêve…mais un objectif réalisable. Oui mes amis, Les Canadiens sont là !
En passant, saviez-vous que le Tricolore est la deuxième formation qui frappe le plus depuis le début de la saison ? Avouez que pour un club reconnu pour sa rapidité, ça augure plutôt bien. Assez bien pour dire que désormais, et pour la prochaine décennie, une 25e Coupe Stanley n’est plus un rêve…mais un objectif réalisable. Oui mes amis, Les Canadiens sont là !Samuel Thibault