Nuageux

3°C

Chambly, Qc

Nuageux
Humidité: 92%
Vent: SE à 22.53 km/h
jeudi, 13 novembre 2008 19:00

Les conditions gagnantes

Est-ce qu’on a les conditions gagnantes ? La question porte sur un nouveau Colisée de 20 000 sièges à Québec, bien sûr. Quoi d’autre ? Pour l’instant, on parle de 325 M $. Un groupe d’investisseurs européens seraient intéressés à mettre 200 M $. On est encore loin du compte. Mais si les gouvernements provinciaux et fédéraux acceptaient d’en débourser 50 M $ chacun, alors on commence à parler. Bien sûr, les risques sont là. Sans l’engagement concret d’une entreprise de divertissements, sans la présence d’événements majeurs tout au  long de l’année et sans la possibilité, à tout le moins, qu’une équipe de la LNH finisse par ré-aboutir à Québec, le projet manque d’attraits. Évidemment, équipe de hockey égalerait loges corporatives. Loges corporatives égalerait portes-feuilles profonds et grandes entreprises. Ce qui n’égale pas nécessairement Québec. Ce qui inquiète en outre, c’est qu’à écouter les promoteurs, on semble croire qu’une poignée de spectacles par mois pourrait rentabiliser l’affaire.
Et pourtant. Il y a 12 ans, on procédait à l’inauguration du Centre Molson (Bell) à Montréal, un formidable amphithéâtre construit au coût de 280 M $ qui n’en vaudrait à peine que 100 M $ au moment où l’on se parle. Et si le domicile du Canadien rapporte gros aujourd’hui, ce n’est même pas tant une question de hockey que des centaines de spectacles qui y prennent place chaque année grâce au Groupe Spectacles Gillet. Et malgré ça, les tours à bureaux que l’on prévoyait à proximité ne se sont pas toutes construites. Mais bon, soyons optimistes. L’aventure demeure attrayante en partenariat public-privé.Samuel Thibault