SP_WEATHER_BREEZY

0°C

Chambly, Qc

SP_WEATHER_BREEZY
Humidité: 56%
Vent: W à 40.23 km/h
mercredi, 19 janvier 2005 19:00

Histoire d’une ville…

Ce jour-là, Oscar Perron, le postillon de Chambly, débute sa tournée. Il fait son travail, été comme hiver et cette journée de janvier, qui s’annonce une des plus froides de l’hiver, ne l’empêchera pas d’effectuer sa « run ». Respirant l’air froid, il attelle son cheval à sa carriole rouge, dépose le courrier à ses pieds, s’emmitoufle d’une couverture de fourrure et file livrer son courrier. Il a grandi au village de Chambly Bassin et connaît bien son monde.

En 1906, il a épousé Florence Sauvageau, qui lui a donné huit beaux enfants. Ils habitent face à la gare, sur la rue de Salaberry. Passant tout près du bassin, il aperçoit les coupeurs de glace qui ont débuté la coupe ces derniers jours sur la rivière Richelieu. Il admire le courage de ces hommes qui, chaque année, passeront entre six et douze jours à 200 pieds de la rive afin de ramasser en moyenne mille blocs de glace de deux pieds par trois pieds. La glace, qui sera emmagasinée dans des glacières, servira à garder les aliments au frais pendant l’été. Sur le canal de Chambly, des enfants patinent et jouent au hockey malgré le temps froid. M. Perron profite de sa tournée pour vendre des produits, comme des timbres et de la brioche. Il est aussi disponible pour faire les commissions des femmes de cultivateurs. Comme il est bilingue, on lui demande souvent de traduire les lettres en anglais. Quand la semaine se termine, M. Perron ouvre son restaurant pour la fin de semaine. Le restaurant Perron se situe à côté de sa maison. Les enfants y viennent pour les bonbons à la cenne et la crème glacée maison; les adultes s’y rencontrent souvent après la messe. M. Perron s’est éteint en 1947, laissant à de nombreux Chamblyens, de joyeux souvenirs.
Par Marie-Claude Dauray
Source : SHSC