Averses de neige

-11°C

Chambly, Qc

Averses de neige
Humidité: 81%
Vent: NNE à 11.27 km/h
mercredi, 11 mai 2005 20:00

Le livreur de pétrole et le bureau de poste du magasin général

Au début du XXe siècle, les villageois effectuent leurs achats au magasin général. Ils y trouvent tout ce qu’ils ont besoin, allant de l’épicerie, aux matériaux de construction, tissus, chaussures et les produits du pétrole, tels que l’huile à chauffage.

Au magasin général de Wilfrid Bessette, à Richelieu, c’est Hormidas Boucher qui s’occupe de la livraison des produis du pétrole. L’huile à chauffage, bien sûr, mais aussi le kérosène et l’essence. C’est lui, le représentant de la Imperial Oil Limited, qui deviendra Esso. M. Boucher livre ses produits chez les marchands et les particuliers. Il livre dans tous les villages environnants et ce, jusqu’à Beloeil, au moyen d’une voiture tirée par un cheval. L’hiver, c’est un sleigh qui lui assure d’arriver à bon port. Comme il n’y a pas de pont à St-Hilaire, il doit traverser sur la rivière gelée. En 1939, il acquiert son premier camion, facilitant ses livraisons.
Le bureau de poste est transféré au magasin de Wilfrid Bessette au début du XXe siècle. Quand M. Bessette vend son magasin à Henri Archambault en 1924, ce dernier devient aussi maître de poste. Le bureau de poste est ouvert aux mêmes heures que le magasin. Laurent, le fils de M. Archambault, a la responsabilité du bureau. Il se rend à pied, six jours par semaine, porter et recevoir le courrier à la gare. Le transport du courrier lui donne 15 $ par mois. De retour au bureau de poste, Laurent le trie et le dépose dans les différentes cases postales des villageois. Ceux qui habitent dans les routes rurales sont desservis par des particuliers, dont le populaire Arthur Daigneault. En plus du courrier, les gens sont abonnés à divers journaux, dont La Presse, La Patrie, Le Canada et Le Samedi. En 1947, Laurent devient le nouveau maître de poste, succédant ainsi à son père qui prend sa retraite.
Par Marie-Claude Dauray
Source : SHSC