SP_WEATHER_BREEZY

8°C

Chambly, Qc

SP_WEATHER_BREEZY
Humidité: 45%
Vent: S à 40.23 km/h
jeudi, 25 janvier 2007 19:00

1-888-AVOCAT

L’entretien téléphonique initial entre le client et l’avocat diffère de la rencontre initiale sur plusieurs points.L’entretien téléphonique représente la première étape que franchit l’individu confronté à une situation nécessitant des conseils juridiques. C’est dans ce contexte qu’il annonce brièvement à l’avocat la nature de son problème. L’avocat informera alors le client que tout travail dans son dossier devra être précédé d’une rencontre initiale. En effet, à ce stade, les obligations déontologiques de l’avocat précisent que son rôle se limite à vérifier l’urgence du dossier, à prendre les coordonnées du client et à fixer un rendez-vous avec celui-ci pour l’entrevue initiale.

Ainsi, c’est à la rencontre initiale entre l’avocat et le client qu’est discuté en détails le dossier, puisque l’avocat pourra consulter les documents que le client aura apportés avec lui et pourra confirmer par écrit son mandat avec le client. Suite à l’entrevue initiale, l’avocat acceptera le mandat s’il entre dans son expertise et devra alors présenter au client une estimation du coût des services professionnels qui seront rendus.
Il est donc hasardeux et irréaliste de fonder une relation avec un avocat uniquement par un appel initial de quelques minutes, puisque l’avocat doit s’abstenir de donner une opinion téléphonique afin d’éviter la perte de droits pour le client.

Me Nathalie Belley, avocate
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.