Généralement ensoleillé

-13°C

Chambly, Qc

Généralement ensoleillé
Humidité: 66%
Vent: W à 35.40 km/h
lundi, 21 septembre 2009 20:00

Action Chambly s’engage en matière d’éthique

Samuel Thibault
Le maire sortant et candidat à la mairie de Chambly Denis Lavoie a tenu une conférence de presse vendredi pour se positionner en matière d’éthique. Le chef d’Action Chambly en a profité pour rappeler certains événements qui ont marqué son dernier mandat.
Entouré de ses candidats, Denis Lavoie a déclaré d’entrée de jeu qu’Action Chambly est le parti politique qui va le plus loin au Canada en matière d’éthique, puisque ses membres s’engagent à se retirer s’ils étaient visés par accusations criminelles sérieuses venant d’une autorité compétente. « En clair, ça veut dire que quelqu’un comme monsieur Bourbonnais ne pourrait se présenter sous notre bannière vu les accusations criminelles sérieuses pesant contre lui », a indiqué M. Lavoie.

Côté éthique, le maire sortant a rappelé plusieurs événements marquants du dernier mandat, notamment en janvier 2008, lorsque les conseillers du Parti municipal Chambly ont rejeté une proposition pour que Chambly adopte la politique de ne pas défrayer le coût des billets des conjoint(e)s lors d’événements tels que tournois de golf, activités de financement et soupers. Proposition balayée du revers de la main par les conseillers du PMC de Pierre Bourbonnais après que la Cour d’appel du Québec eut rejeté quelques semaines plus tôt une déclaration d’inhabilité à siéger les impliquant pour de telles actions. Un jugement toutefois qui, tout en concluant qu’il aurait été abusif de conclure à une inconduite, partageait l’avis de la juge de première instance voulant qu’en principe, il soit inacceptable que les frais des conjoints des élus municipaux soient pris en charge par la municipalité. Denis Lavoie a aussi fait référence au fait que le conseiller Normand Houle, grâce à l’appui des membres du PMC, a continué de siéger comme membre substitut à la Régie de police Richelieu Saint-Laurent malgré qu’il ait été visé, par le même corps policier, par des accusations d’avoir proféré des  menaces de mort. Le maire sortant en a ajouté en rappelant que les conseiller sortants de l’équipe de Pierre Bourbonnais voulaient débourser 10 000$ pour rendre permanente la présence d’un conseiller juridique aux séances du conseil municipal. Le chef d’Action Chambly a conclu en indiquant que ses candidats et lui s’engagent à ne jamais se réfugier derrière la Loi sur l’accès à l’information.