Nuageux

0°C

Chambly, Qc

Nuageux
Humidité: 65%
Vent: SSW à 22.53 km/h
mercredi, 15 septembre 2010 01:00

Alain Béliveau subira son procès pour meurtre cet hiver

Le Chamblyen Alain Béliveau, co-accusé dans une affaire de meurtre qui se serait déroulée il y a 23 ans à Granby, verra son procès reporté à cet hiver. Le procès pour le meurtre du Granbyen Alain Bernard qui a été assassiné par arme à feu à sa résidence en août 1987, n’aura pas lieu avant l’hiver. C’est que l’un des trois accusés, Anthony Tristan Bernard, le fils de la victime, a perdu son avocat.
Comme Alain Béliveau et Patrick Bernard, neveu de la victime,  sont également accusés de ce meurtre prémédité, ils devront également attendre que la situation se règle.

Me Fréchette a expliqué au tribunal, le 8 septembre dernier lors de l’appel des assises d’automne, qu’à la lumière de nouveaux éléments de preuve dans cette affaire, il se retrouve en conflit d’intérêts. C’est qu’un nouveau témoin potentiel est un client de son associée Me Mireille Leblanc.
Le juge de la Cour supérieure Martin Bureau a donc accepté que l’avocat de Anthony Tristan Bernard se retire de l’affaire. Il faudra donc que le nouvel avocat, qui n’a pas encore été trouvé, examine toute la volumineuse preuve qui, au terme de l’enquête préliminaire, avait été qualifiée d’accablante pour les accusés.
On se souvient qu’en mai 2009, Alain Béliveau et deux autres personnes avaient été accusés du meurtre prémédité d’Alain Bernard, un riche homme d’affaires de la région de Granby. Parmi eux, Anthony Tristan Bernard, un transsexuel, qui était la fille de la victime. Elle se prénommait Chantale et n’avait que 19 ans au moment du meurtre de son père. Ce dernier avait été retrouvé dans son salon avec une balle dans la tête.
Les enquêteurs chargés du dossier ont longtemps pensé qu’un membre de la famille pouvait avoir été derrière cet assassinat.
En 2002, un informateur avait mis les policiers sur la piste des présumés meurtriers. Les détectives ont mis sept ans pour parvenir à corroborer les informations. De nouvelles techniques d’enquête auraient notamment été utilisées afin d’élucider la mystérieuse affaire.