Nuageux

0°C

Chambly, Qc

Nuageux
Humidité: 42%
Vent: E à 17.70 km/h
jeudi, 28 avril 2011 01:00

Aux Champs d’Élisé François blâmé pour le décès d’un travailleur

La CSST condamne l’entreprise Aux Champs d’Élisé François de Marieville, pour la mort du travailleur Lazaro Nduwayo le 21 octobre 2010. On se souvient que l’employé avait été électrocuté au contact de l’appareil servant au gavage des oies. Parmi les causes à l'origine de l'accident, la CSST constate que la gestion entourant l'entretien de l'appareillage électrique alimentant les gaveuses est déficiente.

L'enquête a permis à la CSST d'identifier deux causes pour expliquer l'accident. D'une part, le montage inadéquat du connecteur femelle alimentant la gaveuse provoque la mise sous tension de ses parties métalliques. D'autre part, la gestion de la santé et de la sécurité entourant l'entretien de l'appareillage électrique alimentant les gaveuses est déficiente.

À la suite de l'accident, la CSST a exigé de l'employeur qu'il élabore un programme d'entretien préventif de l'appareillage électrique, qui devra être appliqué par du personnel qualifié. De plus, afin de s'assurer que l'appareillage électrique des gaveuses ne présente aucun risque d'incendie ou de choc électrique, l'employeur devait obtenir une approbation de l'Association canadienne de normalisation (CSA), ce à quoi il s'est conformé.

La CSST considère que l'entreprise Aux Champs d'Élisé François a agi de façon à compromettre la sécurité des travailleurs. En conséquence, un constat d'infraction lui a été délivré. Pour ce type d'infraction, l'amende peut varier entre 10 000 $ et 40 000 $ pour une première offense. Notons cependant que, pour une infraction de ce type commise depuis le 1er janvier 2011, l'amende peut varier de 15 000 $ à 60 000 $ pour une première offense et de 30 000 $ à 150 000 $ en cas de récidive.