Généralement nuageux

0°C

Chambly, Qc

Généralement nuageux
Humidité: 88%
Vent: S à 28.97 km/h
jeudi, 22 septembre 2011 09:10

Bertrand St-Arnaud également victime de menaces

Le député de Chambly à l’Assemblée nationale, Bertrand St-Arnaud, aurait également fait l’objet de menaces sérieuses de la part Robert Mitchell, 51 ans, de Richelieu, qui a été arrêté mardi après avoir proféré des menaces de mort à l’endroit du premier ministre Jean Charest. L’individu a été formellement accusé mercredi au Palais de justice de Québec. Trois accusations pèsent contre lui : menaces de mort à l’endroit de Jean Charest, du député péquiste Bertrand St-Arnaud et de menace de détruire son bureau de circonscription. M. Mitchell reviendra en Cour mardi prochain au palais de justice de Québec pour son enquête sous caution. Il restera incarcéré d’ici là.

L’homme, qui a contacté par courriel le journaliste Louis Lacroix du poste de radio de Québec 93,3, a indiqué, après ses menaces envers Jean Charest, qu’il pourrait s’en prendre au bureau de comté du député St-Arnaud. Plus tard, au téléphone avec le journaliste, le résidant de la 14e rue a affirmé ne pas posséder d’armes à feu. L’homme a toutefois ajouté qu’il devait bien posséder un bâton de baseball ou une arme blanche. « Mais mon but ce n'est pas ça, ce n'est pas de blesser personne. Je vais peut-être briser “une couple” d'ordinateurs, par exemple », raconte l'homme dans un extrait audio diffusé sur les ondes du 93,3.

Le journaliste de Cogeco nouvelles a alors décidé d’alerter les policiers dès mardi matin. L’après-midi même, l’homme était arrêté pour ensuite être interrogé durant la soirée.

Au bureau du député Bertrand St-Arnaud, on s’est refusé à tout commentaire. Admettant tout de même avoir été contacté par les policiers, l’attaché politique du député, Daniel Debrouwer, a affirmé garder cette réserve de manière à ne pas nuire à l’enquête policière.

La SQ a ouvert une enquête pour déterminer si le suspect ­pourrait avoir proféré des menaces à d'autres occasions ou par d'autres moyens.