Généralement nuageux

3°C

Chambly, Qc

Généralement nuageux
Humidité: 74%
Vent: W à 28.97 km/h
jeudi, 22 octobre 2009 20:00

Chronique humeur - Sergei a tout gâché

Samuel Thibault
La saga Sergei Kostitsyn bouge tellement vite qu’elle pourrait déjà avoir évolué au moment où vous lisez ces lignes. Qu’importe, ça ne changera rien à son problème d’alcool, ses frasques, ses sautes d’humeur, son comportement exécrable. Un joueur qui était pourtant voué à un si bel avenir. Mais Sergei a tout gâché. Tout gâché alors qu’il avait la chance inespérée de jouer dans la meilleure ligue de hockey au monde, dans la même équipe, voir le même trio que son frère. Vous imaginez? Mais il a tout gâché. Parce que, pour sa petite personne, c’est un intouchable, un roi, un demi-dieu. Un sentiment qui a certainement été amplifié par le fait qu’il ait joué à Montréal, avec le Canadien. En d’autres mots, qu’il ait été adulé, à tort ou à raison, dans la ville de hockey la plus passionnée au monde. Surtout suite à la fameuse série contre Boston en 2008, alors qu’il était à l’apogée de sa popularité auprès des partisans, des belles filles de fond de discothèque, des rapaces de sections VIP.

Et maintenant? Il n’est pas assuré que Sergei puisse acquérir le droit de joueur en Europe. Et sa valeur sur le marché des transactions est à son plus bas. Le laisser bouder à la maison? Pourquoi pas. Mais j’ai mieux. L’envoyer à Nashville ou Phoenix, devant une poignée de partisans indifférents qui ne sauront pas épeler ni même prononcer son nom. Où il se retrouvera dans la file indienne d’un bar crasseux qui lui refusera l’entrée. Où les belles filles n’en auront rien à foutre. Où il pourra enfin se rendre compte qu’il a tout gâché.