Généralement nuageux

6°C

Chambly, Qc

Généralement nuageux
Humidité: 62%
Vent: SSW à 22.53 km/h
vendredi, 19 novembre 2010 00:00

Complexe l’Excellence : Le PMC se défend d’avoir mis des bâtons dans les roues

C’est un Luc Ricard convaincu et enflammé qui s’est présenté en conférence de presse jeudi matin à Chambly. Le chef du Parti Municipal Chambly (PMC) tenait à démontrer, contrairement aux affirmations du Maire Denis Lavoie et du conseiller Steeve Demers (Parti Action Chambly), que lui et son équipe n’avaient jamais tenté de bloquer la construction du Complexe L’Excellence. C’est en passant plusieurs coupures de presse de la dernière année que M. Ricard a voulu démontrer que les explications sur les retards de construction de complexe n’avaient jamais mis en cause son parti, mais plutôt des délais expliqués par le promoteur Yannick Gaucher.

« Jusqu’au 17 août de cette année, seulement quelques semaines avant le début septembre (Date prévue pour l’ouverture du centre sportif), le promoteur et le maire de Chambly, Denis Lavoie, ont affirmé que tout se déroulait bien et qu’à peine quelques semaines de retard pouvaient survenir. Jamais, depuis l’adoption au conseil municipal de la résolution permettant à ce projet d’aller de l’avant, le PMC ne s’est opposé. Si nous nous sommes opposés à certaines résolutions et à la signature du bail, c’est que ces projets nous étaient toujours soumis une heure seulement avant les réunions du conseil de ville. Comment voulez-vous que l’on endosse un bail que l’on a pas eu le temps de lire » s’est insurgé Luc Ricard. De plus, M. Ricard s’explique mal comment son parti, minoritaire au conseil de ville aurait pu bloquer quoi que ce soit : « Le maire Denis Lavoie et son équipe sont majoritaires. Quand un vote est demandé sur une résolution, ils remportent toujours », a-t-il ajouté.
Luc Ricard continue de demander au maire Denis Lavoie de donner une explication aux citoyens au sujet du retard de la construction du complexe. Bail en main, M. Ricard a souligné que selon l’article 4.4 du bail en emphytéose, le promoteur aurait dû, aussitôt des retards anticipés, en aviser la ville qui elle, devait autoriser un retard : « Par ce contrat, le promoteur aurait dû nous aviser et la ville aurait dû autoriser les délais. Jusqu’à maintenant, rien de tout ça ne nous a été rapporté. Je commence sérieusement à trouver que le promoteur manque de crédibilité » a-t-il ajouté.
Rappelons que la première pelletée de terre du Complexe l’Excellence a eu lieu le 20 novembre 2009 en présence du maire de Chambly Denis Lavoie, d’intervenants locaux, de Yannick Gaucher et ses proches de même que des représentants de la société Opron Construction, chargée de la construction du complexe, dont les plans ont été réalisés par la firme Abcd architectes. Toutefois, depuis cette pelletée de terre symbolique, aucun des travaux n’a débuté sur le terrain prévu pour le projet.
Le nouvel aréna, construit au coût de 15 millions $, devrait inclure deux patinoires intérieures avec des gradins de plus de 550 sièges, un centre de conditionnement physique, un magasin de sport, un « pro-shop », des bureaux professionnels et une halte-garderie.