Clair

-17°C

Chambly, Qc

Clair
Humidité: 79%
Vent: WSW à 17.70 km/h
vendredi, 01 décembre 2017 07:51

Denis Lavoie au cœur des révélations sur la démission du numéro 2 de l’UPAC

Le maire de Chambly, Denis Lavoie, fait partie des cinq policiers ou ex-policiers qui disent avoir acheté des actions d’une entreprise (Newtech) en passant par Marcel Forget, numéro deux de  l’Unité permanente anticorruption (UPAC) lui qui n’avait pas de permis de courtier. Hier, Marcel Forget a dû démissionner de l’UPAC après que le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, lui ait retiré sa confiance.

« C’est clair que j’ai acheté des actions de cette mauvaise entreprise dans les années 90 sous la recommandation de Marcel Forget. Je ne peux pas dire s’il était courtier mais c’est lui qui m’a amené au bureau de l’entreprise pour que je puisse y investir de l’argent » a indiqué Denis Lavoie qui était alors membre de l’escouade Carcajou avec M. Forget. M. Lavoie affirme avoir investi 1 000 $ ou 2 000 $ dans ce mauvais placement. Pour d’autres collègues, M. Forget aurait même collecté des chèques. Le dirigeant de Newtech Marcel Pontbriand, a notamment vendu illégalement des actions de Newtech, sans avoir le titre de courtier. Cette aventure a fait perdre tout l’argent aux investisseurs et l’entreprise s’est retrouvée avec des condamnations de l’Autorité des marchés financiers (AMF).

À l’UPAC, M. Forget était commissaire associé aux vérifications de l’intégrité des entreprises depuis 2013.