Généralement nuageux

6°C

Chambly, Qc

Généralement nuageux
Humidité: 52%
Vent: S à 35.40 km/h
mercredi, 18 novembre 2009 19:00

Des gains contre le tabac dans la région

Alors que d’importantes mesures contre le tabac ont été prises au Québec ces dernières années, la Montérégie semble de plus en plus ressentir les effets bénéfiques des nouvelles lois en vigueur. Une amélioration intéressante, surtout chez les jeunes.
La cigarette a perdu de sa popularité chez les adolescents de la région au cours des cinq dernières années. Selon les plus récents chiffres de la direction de Santé publique de la Montérégie, 13 % des jeunes de 12 à 19 ans fumaient la cigarette tous les jours ou à l’occasion l’an dernier, alors qu’ils étaient 21 % en 2003. Chez les femmes de 12 ans et plus, cette proportion a légèrement fléchi de 24 à 21 % au cours de la même période. On ne décèle pas un tel recul chez les hommes. En ce qui concerne les cigarillos, qui ont causé beaucoup intérêt chez les jeunes ces dernières années, les chiffres sont aussi encourageants. À l’échelle nationale, le taux de jeunes du secondaire qui en consomment est passé de 22 % en 2006 à 18 % l’an dernier au Québec.

Cette semaine, la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac s’est réjouit de cette baisse de consommation de cigarillos chez les jeunes, ajoutant que « l’interdiction des étalages génère déjà des bénéfices ». La coalition dit espérer du même coup que le projet de loi fédéral C-32 aura un impact encore plus important sur la consommation de ce type de produits, grâce à l’imposition d’un minimum de 20 cigarillos par emballage à partir du 6 avril 2010 et à l’interdiction des saveurs dans les cigarillos et cigarettes, à l’exception du menthol, dès le 5 juillet 2010. Celle-ci réclame également du gouvernement du Québec un moratoire sur les nouveaux produits, des emballages neutres et des mesures pour lutter contre la distribution de cigarettes de contrebande. Mentionnons que l’interdiction de fumer dans certains lieux publics démontre aussi des résultats intéressants. Ainsi, alors que 23 % des non-fumeurs de la Montérégie déclaraient avoir été exposés à la fumée de tabac dans un lieu public il y a cinq ans, cette proportion est tombée à 9 % l’an dernier. Les fumeurs se chiffrent à près de 275 000 dans la région.