Partiellement nuageux

15°C

Chambly, Qc

Partiellement nuageux
Humidité: 79%
Vent: NNE à 17.70 km/h
mercredi, 02 juin 2010 20:00

Des milliers d’automobilistes coincés sur l’autoroute 10

Une erreur d’un entrepreneur serait à l’origine du bouchon monstre de circulation qui a paralysé les utilisateurs du pont Champlain très tôt hier matin jusqu’en fin d’avant-midi.

Un entrepreneur qui effectuait des travaux de nuit aurait rouvert prématurément la troisième voie du pont Champlain en direction de Montréal après avoir effectué des travaux de nivellement. Les travailleurs de l’entreprise n’auraient pas mis de panneaux indicateurs pour prévenir les automobilistes de la dénivellation d’environ cinq centimètres qui séparait la zone en réparation du reste du pont. Cette erreur, en plus de causer de gigantesques problèmes de circulation, a causé des dommages à plusieurs voitures.
Pour donner une idée de l’ampleur du bouchon qui a affecté des milliers de personnes de la région, à 7 h, la file d’attente pour le pont débordait non seulement sur l’autoroute 10, mais aussi sur l’autoroute 30. À 9 h, les patients automobilistes accusaient déjà un retard de trois heures sur leur arrivée à destination. Le bouchon accablant l’autoroute 10 commençait à la hauteur de la pesée de camions lourds à Carignan.
Cette situation a également causé des retards sur les autres ponts menant de la Rive-Sud à l’île de Montréal. De nombreux automobilistes ont tenté de se déprendre de cette impasse en passant par d’autres chemins, ce qui a créé de nouveaux problèmes de congestion ailleurs sur le circuit routier des routes et autoroutes menant sur les ponts. Des délais d’environ 1 h 30 attendaient les automobilistes qui tentaient d’utiliser les autres ponts.
Un entrepreneur de la région était dans tous ces états lorsqu’il a été rejoint vers 11 h hier matin par le Chambly Matin: « Je suis présentement en retard de 3 h sur ma journée de travail. Je vais devoir terminer très tard ce soir. Tout ça à cause de l’incompétence d’un entrepreneur. Je suis vraiment découragé » a-t-il affirmé à partir de son véhicule. C’est finalement vers midi que la circulation est redevenue normale. La Société des ponts Jacques-Cartier et Champlain a été forcée d'attendre que l'heure de pointe, prolongée par les incidents, soit terminée avant de compléter les travaux d'asphaltage qui ont causé tous ces problèmes.